share_book
Envoyer cet article par e-mail

Mentalités et institutions politiques romaines

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Mentalités et institutions politiques romaines

Mentalités et institutions politiques romaines

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Mentalités et institutions politiques romaines"

Par sa longévité, par l'étendue de la domination exercée, par la pérennité de la marque imprimée sur l'ensemble de l'Europe, la Rome antique demeure _ on ne le répétera jamais assez _ la matrice, la référence presque absolue de nos civilisations. C'est si vrai que les historiens d'aujourd'hui s'interrogent autant sinon davantage que leurs devanciers sur le secret " de la fabuleuse destinée d'une petite peuplade du centre de l'Italie.Elle n'avait pas, à l'origine, les atouts de la puissance, ressources naturelles ou poids du nombre. A n'en pas douter, c'est la solidité (et donc la durée) de ses règles de vie sociale _ les institutions _ qui a fait la différence avec d'autre peuples. Si le temps les a nécessairement fait évoluer _ parfois sensiblement _, l'esprit civique (l'attachement très fort aux valeurs collectives) a très longtemps gardé dans les esprits une vigueur intacte: c'est bien dans l'" outillage mental " que gît l'explication de la puissance romaine, dans la manière dont les citoyens se voyaient eux-mêmes dans la Cité et y concevaient leur propre rôle, dans ce qu'ils jugeaient indispensable de transmettre à leur postérité...Dans l'ensemble bien connues depuis longtemps, les institutions politiques de Rome ont été décrites mais moins souvent expliquées; Eugen Cizek porte sur elles un regard anthropologique neuf qui les éclaire de l'intérieur. Ce qui bien sûr les rend plus intelligibles.Eugen Cizek, professeur de langues et de littératures classiques à l'université de Bucarest, est l'auteur de nombreux travaux d'érudition et a publié en France une biographie de Néron (Fayard, 1982)."

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 400  pages
  • Dimensions :  3.2cmx15.2cmx23.0cm
  • Poids : 499.0g
  • Editeur :   Fayard Paru le
  • Collection : Nouvelles études historiques
  • ISBN :  2213025665
  • EAN13 :  9782213025667
  • Classe Dewey :  937
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Par sa longévité, par l'étendue de la domination exercée, par la pérennité de la marque imprimée sur l'ensemble de l'Europe, la Rome antique demeure _ on ne le répétera jamais assez _ la matrice, la référence presque absolue de nos civilisations. C'est si vrai que les historiens d'aujourd'hui s'interrogent autant sinon davantage que leurs devanciers sur le secret " de la fabuleuse destinée d'une petite peuplade du centre de l'Italie.Elle n'avait pas, à l'origine, les atouts de la puissance, ressources naturelles ou poids du nombre. A n'en pas douter, c'est la solidité (et donc la durée) de ses règles de vie sociale _ les institutions _ qui a fait la différence avec d'autre peuples. Si le temps les a nécessairement fait évoluer _ parfois sensiblement _, l'esprit civique (l'attachement très fort aux valeurs collectives) a très longtemps gardé dans les esprits une vigueur intacte: c'est bien dans l'" outillage mental " que gît l'explication de la puissance romaine, dans la manière dont les citoyens se voyaient eux-mêmes dans la Cité et y concevaient leur propre rôle, dans ce qu'ils jugeaient indispensable de transmettre à leur postérité...Dans l'ensemble bien connues depuis longtemps, les institutions politiques de Rome ont été décrites mais moins souvent expliquées; Eugen Cizek porte sur elles un regard anthropologique neuf qui les éclaire de l'intérieur. Ce qui bien sûr les rend plus intelligibles.Eugen Cizek, professeur de langues et de littératures classiques à l'université de Bucarest, est l'auteur de nombreux travaux d'érudition et a publié en France une biographie de Néron (Fayard, 1982)."