share_book
Envoyer cet article par e-mail

Pulsions freudiennes. Psychanalyse, littérature et cinéma

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Pulsions freudiennes. Psychanalyse, littérature et cinéma

Pulsions freudiennes. Psychanalyse, littérature et cinéma

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Pulsions freudiennes. Psychanalyse, littérature et cinéma"

La philosophe américaine Teresa de Lauretis entend penser le monde actuel, marqué par un trauma géopolitique lourd et diffus, en s'appuyant sur la théorie freudienne des pulsions, et notamment de la pulsion de mort. Celle-ci est comprise comme une force inconsciente de destruction et d'autodestruction qui tend à revenir à un état inerte de la matière inorganique. Relisant Freud à la lumière de Laplanche et de Foucault, l'auteur revisite la théorie des pulsions en la confrontant ensuite à deux productions culturelles dont les figures spécifiques inscrivent le sexuel en tant que pulsion de mort dans la trame de leur texte : il s'agit du roman de Djuna Barnes Le bois de la nuit (1936), et du film postmoderne de David Cronenberg, eXistenZ (1999). Ouvrage traduit par Jacques Brunet-Georget.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 256  pages
  • Dimensions :  1.8cmx15.0cmx21.6cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   Presses Universitaires De France - Puf Paru le
  • Collection : Pratiques théoriques
  • ISBN :  2130579183
  • EAN13 :  9782130579182
  • Classe Dewey :  150.195
  • Langue : Français

D'autres livres de Teresa de Lauretis

Théorie queer et cultures populaires

Littérature, cinéma, sémitique, psychanalyse, étude sur le genre, féminisme queer, depuis les années 1980, Teresa de Lauretis, universitaire italienne enseignant au Etats-Unis, porte une pensée critique au travers de tous ce champs. Elle relit Freud à partir des épistémologies lesbienne...

Voir tous les livres de Teresa de Lauretis

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La philosophe américaine Teresa de Lauretis entend penser le monde actuel, marqué par un trauma géopolitique lourd et diffus, en s'appuyant sur la théorie freudienne des pulsions, et notamment de la pulsion de mort. Celle-ci est comprise comme une force inconsciente de destruction et d'autodestruction qui tend à revenir à un état inerte de la matière inorganique. Relisant Freud à la lumière de Laplanche et de Foucault, l'auteur revisite la théorie des pulsions en la confrontant ensuite à deux productions culturelles dont les figures spécifiques inscrivent le sexuel en tant que pulsion de mort dans la trame de leur texte : il s'agit du roman de Djuna Barnes Le bois de la nuit (1936), et du film postmoderne de David Cronenberg, eXistenZ (1999). Ouvrage traduit par Jacques Brunet-Georget.