share_book
Envoyer cet article par e-mail

La philosophie enseignée à ma chouette : abécédaire déraisonné

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La philosophie enseignée à ma chouette : abécédaire déraisonné

La philosophie enseignée à ma chouette : abécédaire déraisonné

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La philosophie enseignée à ma chouette : abécédaire déraisonné"

LE LIVRE : Voici un abécédaire philosophique et comique qui revisite les préoccupations clés d'une existence ordinaire, de l'amour au Yin et Yang, en passant par les questions cruciales de la Mort ou du Kiki, comme de Dieu, de la Guerre ou de la Folie. La poésie et l'humour se font ici les alliés de la verve pour constituer un bréviaire où l'on trouvera toutes les non réponses que chacun est en droit d'attendre afin de se frayer une voie sûre entre le je-ne-sais-quoi et le presque-rien. Un anti-cours de philo pour renforcer l'anticorps enseignant (que le grand Kant lui-même a eu la gentillesse de préfacer). La lecture pourra s'effectuer sur deux niveaux : avec un texte principal et un appareil de notules déliro-didactiques. L'ensemble importe en fraude, derrière la douce démence, de vraies références philosophiques (en particulier aux grands auteurs) qui permettront de satisfaire au précepte : apprendre en s'amusant follement. Extrait de A comme Amour: Il n'existe que deux grands types d'amour : l'amour physique et l'amour sexuel. Pourtant un seul nom suffisait à l'origine (qui dit origine dit nécessairement Grèce antique) à désigner les deux : Eros. Mais Eros est devenu exclusivement sexuel le jour où l'on a découvert que, sous le nom d'amour, la courtoisie du désir (Permettez-moi, Madame, de vous baiser) cachait en réalité la sauvagerie des pulsions (Oh Madame, t'es trop bonne). Ce qu'un docteur viennois un peu fripon, qui avait la drôle de manie d'allonger ses patientes pour mieux déshabiller leur âme, résuma approximativement en ces mots à la fin du XIXe siècle : Le désir, c est l'alibi bidon qu'on s'invente pour cacher nos pulsions... Et par un étrange lapsus, l'alibi bidon devint la libido.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 192  pages
  • Dimensions :  1.4cmx12.4cmx19.6cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Max Milo Editions Paru le
  • Collection : Humour
  • ISBN :  2353410308
  • EAN13 :  9782353410309
  • Classe Dewey :  847
  • Langue : Français

D'autres livres de Yves Cusset

Le vocabulaire de l'école de Francfort

Collection dirigée par Jean-Pierre Zarader. La collection "Vocabulaire de" présente les principaux termes dans lesquels s'exprime chaque philosophe, selon un ordre alphabétique, en partant du principe qu'un philosophe n'est intelligible que dans sa langue, dans son vocabulaire propre ou dans le v...

Habermas : L'Espoir de la discussion

En publiant en 1947 La Dialectique de la raison, Max Horkheimer et Theodor Adorno rompaient avec le projet émancipateur de la raison moderne qui, depuis l'époque des Lumières, avait trouvé dans la critique marxiste de la société un de ses principaux représentants. La mise en accusation de la ...

Voir tous les livres de Yves Cusset

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

LE LIVRE : Voici un abécédaire philosophique et comique qui revisite les préoccupations clés d'une existence ordinaire, de l'amour au Yin et Yang, en passant par les questions cruciales de la Mort ou du Kiki, comme de Dieu, de la Guerre ou de la Folie. La poésie et l'humour se font ici les alliés de la verve pour constituer un bréviaire où l'on trouvera toutes les non réponses que chacun est en droit d'attendre afin de se frayer une voie sûre entre le je-ne-sais-quoi et le presque-rien. Un anti-cours de philo pour renforcer l'anticorps enseignant (que le grand Kant lui-même a eu la gentillesse de préfacer). La lecture pourra s'effectuer sur deux niveaux : avec un texte principal et un appareil de notules déliro-didactiques. L'ensemble importe en fraude, derrière la douce démence, de vraies références philosophiques (en particulier aux grands auteurs) qui permettront de satisfaire au précepte : apprendre en s'amusant follement. Extrait de A comme Amour: Il n'existe que deux grands types d'amour : l'amour physique et l'amour sexuel. Pourtant un seul nom suffisait à l'origine (qui dit origine dit nécessairement Grèce antique) à désigner les deux : Eros. Mais Eros est devenu exclusivement sexuel le jour où l'on a découvert que, sous le nom d'amour, la courtoisie du désir (Permettez-moi, Madame, de vous baiser) cachait en réalité la sauvagerie des pulsions (Oh Madame, t'es trop bonne). Ce qu'un docteur viennois un peu fripon, qui avait la drôle de manie d'allonger ses patientes pour mieux déshabiller leur âme, résuma approximativement en ces mots à la fin du XIXe siècle : Le désir, c est l'alibi bidon qu'on s'invente pour cacher nos pulsions... Et par un étrange lapsus, l'alibi bidon devint la libido.