share_book
Envoyer cet article par e-mail

Une fois encore : Mémoires

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Une fois encore : Mémoires

Une fois encore : Mémoires

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Une fois encore : Mémoires"

    Tout ceux qui ont vu Annie Hall ont vécu une histoire avec elle. On a aimé sa fraîcheur, on a copié son style, on se souvient de son humour, de ses coups de gueule ou de ses coups de blues. Devenu culte, ce film apparaît comme la déclaration d'amour du cinéaste à son actrice et ancienne compagne, Diane Keaton, qu'il révéla au public en même temps qu'à elle-même. Contrairement à une idée fausse mais communément admise, Diane n'est pas la nièce de Buster Keaton - en dépit de son indéniable don pour la chose comique - mais l'aînée des quatre enfants de Dorothy Keaton et Jack Hall. Très vite, entre la mère et la fille, se noue une relation très forte, faite d'admiration, de projection et d'attente : la très belle Dorothy, ancienne Miss Los Angeles des femmes au foyer, voit en Diane une personne exceptionnelle, capable de réaliser tous ses rêves. C'est cette conviction profonde qui poussera la jeune fille à venir faire ses études de théâtre à New York puis devenir une actrice de renom international, côtoyant les plus grands et récompensée des plus prestigieuses distinctions... A la mort de Dorothy, atteinte depuis des années de la maladie d'Alzheimer, Diane Keaton a retrouvé son journal, composé de quatre-vingt cinq carnets. Ces milliers de pages la révèlent comme une femme en butte au modèle d'épouse et de mère, cherchant comment exprimer toute la richesse de sa créativité et de son originalité. Plutôt que de composer ses Mémoires de manière conventionnelle, Diane Keaton a alors décidé d'écrire un récit qui les raconte toutes les deux, Dorothy et elle, mais aussi tous les membres de sa famille, ses frères et soeurs, son père, sa " grammy Hall ", ses enfants. Cette histoire, qui s'étend sur quatre générations, nous parle d'elle et nous parle de nous, des liens qui nous unissent pour toujours à ceux que nous aimons le plus au monde...

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 315  pages
    • Dimensions :  3.4cmx13.6cmx21.4cm
    • Poids : 499.0g
    • Editeur :   Robert Laffont Paru le
    • ISBN :  2221115082
    • EAN13 :  9782221115084
    • Classe Dewey :  846
    • Langue : Français

    D'autres livres de Diane Keaton

    Let's Just Say It Wasn't Pretty

    Praise for Diane Keaton’s Then Again   “A far-reaching, heartbreaking, absolutely lucid book about mothers, daughters, childhood, aging, mortality, joyfulness, love, work and the search for self-knowledge.”—The New York Times   “A poem about women living in one another’s not uncomplica...

    Voir tous les livres de Diane Keaton

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Tout ceux qui ont vu Annie Hall ont vécu une histoire avec elle. On a aimé sa fraîcheur, on a copié son style, on se souvient de son humour, de ses coups de gueule ou de ses coups de blues. Devenu culte, ce film apparaît comme la déclaration d'amour du cinéaste à son actrice et ancienne compagne, Diane Keaton, qu'il révéla au public en même temps qu'à elle-même. Contrairement à une idée fausse mais communément admise, Diane n'est pas la nièce de Buster Keaton - en dépit de son indéniable don pour la chose comique - mais l'aînée des quatre enfants de Dorothy Keaton et Jack Hall. Très vite, entre la mère et la fille, se noue une relation très forte, faite d'admiration, de projection et d'attente : la très belle Dorothy, ancienne Miss Los Angeles des femmes au foyer, voit en Diane une personne exceptionnelle, capable de réaliser tous ses rêves. C'est cette conviction profonde qui poussera la jeune fille à venir faire ses études de théâtre à New York puis devenir une actrice de renom international, côtoyant les plus grands et récompensée des plus prestigieuses distinctions... A la mort de Dorothy, atteinte depuis des années de la maladie d'Alzheimer, Diane Keaton a retrouvé son journal, composé de quatre-vingt cinq carnets. Ces milliers de pages la révèlent comme une femme en butte au modèle d'épouse et de mère, cherchant comment exprimer toute la richesse de sa créativité et de son originalité. Plutôt que de composer ses Mémoires de manière conventionnelle, Diane Keaton a alors décidé d'écrire un récit qui les raconte toutes les deux, Dorothy et elle, mais aussi tous les membres de sa famille, ses frères et soeurs, son père, sa " grammy Hall ", ses enfants. Cette histoire, qui s'étend sur quatre générations, nous parle d'elle et nous parle de nous, des liens qui nous unissent pour toujours à ceux que nous aimons le plus au monde...