share_book
Envoyer cet article par e-mail

Nos cahiers d'enfance Coffret en 3 volumes : Cahiers de récitations ; Cahiers de cancres ; Cahiers de morales

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Nos cahiers d'enfance Coffret en 3 volumes : Cahiers de récitations ; Cahiers de cancres ; Cahiers de morales

Nos cahiers d'enfance Coffret en 3 volumes : Cahiers de récitations ; Cahiers de cancres ; Cahiers de morales

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Nos cahiers d'enfance Coffret en 3 volumes : Cahiers de récitations ; Cahiers de..."

Cahiers de Cancres : « élève paresseux et nul », dit le dictionnaire. Indiscipliné et bagarreur, il fait le désespoir de ses parents. Le maître gronde, menace, punit, mais en vain. Car le royaume du cancre est sur les murs de la classe, dans la rue, les terrains vagues ou dans les bois. Pourtant, secrètement, les autres élèves l'admirent. Par bravade ou par revanche, il est souvent le premier à faire le pitre. « Il dit non avec la tête, mais il dit oui avec le coeur » chante Prévert. Cahiers de morales : C'était au temps où il fallait d'abord être propre, économe et travailleur. Le temps où les baignoires étaient rares et les transistors encore neufs. Le temps où l'école incitait les enfants à ne boire «que du vin coupé d'eau »... Le tableau noir affichait les devoirs de camaraderie, le maître décernait des bons de conduite, la République cultivait ses héros. La morale de cette école d'autrefois nous étonne. Elle nous fait parfois frémir : C'était une école intransigeante et parfois aveugle. Elle nous attendrit souvent : c'était une école de la vie. Cahiers de récitations : Inscrite au tableau la poésie est recopiée d'une belle écriture, et illustrée au crayon de couleur. Une semaine plus tard, vient le grand moment : debout, sous le regard attentif du maître et de la classe, l'enfant récite Hugo ou Lamartine, Maurice Carême ou Desnos, La Fontaine toujours... Le cahier de poésie est souvent le seul que l'on garde dans l'armoire. Celui qui, ouvert par hasard, cinquante ans plus tard, fait aussitôt venir aux lèvres : « Ô combien de marins, combien de capitaines...»

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 288  pages
  • Dimensions :  5.0cmx18.8cmx24.6cm
  • Poids : 2639.9g
  • Editeur :   Editions Les Arènes Paru le
  • Collection : Notre école
  • ISBN :  2352040140
  • EAN13 :  9782352040149
  • Classe Dewey :  372.944 09
  • Langue : Français

D'autres livres de  Henri Mérou

Carnet de Morale

" Fais pas çi, fais pas ça ! " C'est la seule leçon de morale que vous avez retenue de votre enfance ? Alors ce carnet est pour vous. Vous y retrouverez l'ambiance des salles de classes d'antan, à cette époque où vous deviez recopier avec application les règles de savoir-vivre que le [.......

Cahiers de mathématiques

Des trains qui se croisent, des baignoires qui se remplissent, des héritages à partager... Quel cauchemar parfois pour des générations d'écoliers qui se sont succédé sur les bancs de la Communale ! Et pourtant l'arithmétique sait aussi être un jeu d'enfant lorsqu'il s'agit d'apprendre à r...

Notre école : 1880-1968

Deux albums de mémoire vivante, à partir des souvenirs des auditeurs de Radio France et les travaux d'écoliers de milliers d'anonymes. Chaque page distille le parfum de toutes les écoles et de toutes les enfances. " Chère école " : 400illustrations. Les phots de Doisneau, Boubat ou Almazy sont...

Cahiers pour maman

Au mois de mai, c'est la fête de Maman ! Maman des mots doux et des câlins, Maman dont le parfum soigne les bobos et console des chagrins. Depuis cinquante ans, l'école célèbre les mamans. Tous les ans, les cahiers se couvrent de comptines, d'hommages et de dessins. Chaque enfant se souvient de...

Voir tous les livres de  Henri Mérou

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Cahiers de Cancres : « élève paresseux et nul », dit le dictionnaire. Indiscipliné et bagarreur, il fait le désespoir de ses parents. Le maître gronde, menace, punit, mais en vain. Car le royaume du cancre est sur les murs de la classe, dans la rue, les terrains vagues ou dans les bois. Pourtant, secrètement, les autres élèves l'admirent. Par bravade ou par revanche, il est souvent le premier à faire le pitre. « Il dit non avec la tête, mais il dit oui avec le coeur » chante Prévert. Cahiers de morales : C'était au temps où il fallait d'abord être propre, économe et travailleur. Le temps où les baignoires étaient rares et les transistors encore neufs. Le temps où l'école incitait les enfants à ne boire «que du vin coupé d'eau »... Le tableau noir affichait les devoirs de camaraderie, le maître décernait des bons de conduite, la République cultivait ses héros. La morale de cette école d'autrefois nous étonne. Elle nous fait parfois frémir : C'était une école intransigeante et parfois aveugle. Elle nous attendrit souvent : c'était une école de la vie. Cahiers de récitations : Inscrite au tableau la poésie est recopiée d'une belle écriture, et illustrée au crayon de couleur. Une semaine plus tard, vient le grand moment : debout, sous le regard attentif du maître et de la classe, l'enfant récite Hugo ou Lamartine, Maurice Carême ou Desnos, La Fontaine toujours... Le cahier de poésie est souvent le seul que l'on garde dans l'armoire. Celui qui, ouvert par hasard, cinquante ans plus tard, fait aussitôt venir aux lèvres : « Ô combien de marins, combien de capitaines...»