share_book
Envoyer cet article par e-mail

Reconnaissance sociale et dignité des parents d'enfants placés : Parentalité, précarité et protection de l'enfance

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Reconnaissance sociale et dignité des parents d'enfants placés : Parentalité, précarité et protection de l'enfance

Reconnaissance sociale et dignité des parents d'enfants placés : Parentalité, précarité et protection de l'enfance

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Reconnaissance sociale et dignité des parents d'enfants placés :..."

À une époque où la performance et la responsabilité individuelle sont érigées en culte, les parents dont les enfants sont placés dans le cadre d'une mesure de protection de l'enfance vivent une double disqualification : ils appartiennent majoritairement aux couches sociales défavorisées et sont considérés comme étant défaillants sur le plan éducatif. Dans ce contexte, pour comprendre comment ces personnes définissent leur situation, l'auteur a construit une recherche de type qualitatif auprès d'une trentaine d'entre eux. L'analyse structurale de leurs récits biographiques fait apparaître quatre façons différentes de se situer vis-à-vis de cette mesure : en la dénonçant comme injuste ou comme abusive, en s'y résignant ou en l'acceptant. Si la diversité des points de vue reflète en partie les différences en termes d'intégration sociale et de trajectoire personnelle, c'est le degré d'estime de soi qui, fondamentalement, donne sens à ces différents vécus. Quelle que soit leur situation, tous ces parents aspirent à être reconnus. Même si cette aspiration se porte sur des sphères et à des niveaux différents, elle a une finalité commune : que sa dignité et celle de ses enfants soient respectées. De ce point de vue, le droit d'éduquer peut être considéré aujourd'hui, notamment pour les parents précarisés, comme un attribut fondamental de la dignité humaine.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 205  pages
  • Dimensions :  2.2cmx15.4cmx23.8cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   L'harmattan Paru le
  • Collection : Savoir et formation
  • ISBN :  2296130461
  • EAN13 :  9782296130463
  • Classe Dewey :  300
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

À une époque où la performance et la responsabilité individuelle sont érigées en culte, les parents dont les enfants sont placés dans le cadre d'une mesure de protection de l'enfance vivent une double disqualification : ils appartiennent majoritairement aux couches sociales défavorisées et sont considérés comme étant défaillants sur le plan éducatif. Dans ce contexte, pour comprendre comment ces personnes définissent leur situation, l'auteur a construit une recherche de type qualitatif auprès d'une trentaine d'entre eux. L'analyse structurale de leurs récits biographiques fait apparaître quatre façons différentes de se situer vis-à-vis de cette mesure : en la dénonçant comme injuste ou comme abusive, en s'y résignant ou en l'acceptant. Si la diversité des points de vue reflète en partie les différences en termes d'intégration sociale et de trajectoire personnelle, c'est le degré d'estime de soi qui, fondamentalement, donne sens à ces différents vécus. Quelle que soit leur situation, tous ces parents aspirent à être reconnus. Même si cette aspiration se porte sur des sphères et à des niveaux différents, elle a une finalité commune : que sa dignité et celle de ses enfants soient respectées. De ce point de vue, le droit d'éduquer peut être considéré aujourd'hui, notamment pour les parents précarisés, comme un attribut fondamental de la dignité humaine.