share_book
Envoyer cet article par e-mail

Farrago - Prix Goncourt des lycéens 2003

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Farrago - Prix Goncourt des lycéens 2003

Farrago - Prix Goncourt des lycéens 2003

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Farrago - Prix Goncourt des lycéens 2003"

Quand on habite un village paumé où il ne se passe jamais rien, il faut bien écouter les gens alentour, laisser se faufiler l'imagination, rêver à d'impossibles ailleurs. A fortiori quand on vit à Farrago, petite cité californienne sans éclat et guère folichonne, partagée entre l'église et l'épicerie, a fortiori encore quand on se nomme Homer, aspirant aux odyssées merveilleuses. Tel est le cas de ce faux héros, narrateur, Homer, orphelin (d'une mère prostituée), amateur de vadrouilles, roi du vagabondage, alignant cent petits métiers et cent misères, idéaliste des collines. Autour de lui s'agite amicalement, au rythme des péripéties du quotidien, une fine équipe de bras cassés : un épicier, un forgeron sans forge, un résident d'une décharge, et une prostituée qui pourrait bien devenir sa femme. Car il faudra bien qu'Homer s'invente une vie à défaut de la créer, entre les aspirations des uns, les ambitions des autres. Père de famille et garde forestier par exemple, sauveteur, chef d'orchestre de l'arrestation d'un serial dentiste fou, initiateur de retrouvailles de vieilles connaissances égarées pendant vingt ans... Dans un foisonnement développé avec brio qui rappellerait bien Faulkner, tout l'art de Yann Apperry est de faire basculer la réalité dans le rêve, d'impliquer l'un dans l'autre (et inversement), de créer du rocambolesque avec peu de choses, de faire palpiter l'imagination, multiplier les anecdotes, les rebondissements, les situations insolites riches de personnages non moins singuliers. Tout le dessein de la littérature en somme. --Céline Darner

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 461  pages
  • Dimensions :  3.0cmx14.0cmx22.0cm
  • Poids : 499.0g
  • Editeur :   Grasset Paru le
  • ISBN :  2246614813
  • EAN13 :  9782246614814
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Yann Apperry

Farrago - Prix Goncourt des Lycéens 2003

Quand on habite un village paumé où il ne se passe jamais rien, il faut bien écouter les gens alentour, laisser se faufiler l'imagination, rêver à d'impossibles ailleurs. A fortiori quand on vit à Farrago, petite cité californienne sans éclat et guère folichonne, partagée entre l'église e...

Diabolus in musica - Prix Médicis 2000

Combien d'hommes sur cette Terre ont imaginé leurs derniers instants et tenté de réciter la phrase marquante qui les fera entrer dans l'histoire. "J'étais né en perdant ma mère et mon grand-père", dit Moe. Le grand-père de Moe Insanguine n'avait rien imaginé et pourtant, les trois lettres q...

Diabolus in musica - Prix Médicis 2000

Combien d'hommes sur cette Terre ont imaginé leurs derniers instants et tenté de réciter la phrase marquante qui les fera entrer dans l'histoire. "J'étais né en perdant ma mère et mon grand-père", dit Moe. Le grand-père de Moe Insanguine n'avait rien imaginé et pourtant, les trois lettres q...

Voir tous les livres de Yann Apperry

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Quand on habite un village paumé où il ne se passe jamais rien, il faut bien écouter les gens alentour, laisser se faufiler l'imagination, rêver à d'impossibles ailleurs. A fortiori quand on vit à Farrago, petite cité californienne sans éclat et guère folichonne, partagée entre l'église et l'épicerie, a fortiori encore quand on se nomme Homer, aspirant aux odyssées merveilleuses. Tel est le cas de ce faux héros, narrateur, Homer, orphelin (d'une mère prostituée), amateur de vadrouilles, roi du vagabondage, alignant cent petits métiers et cent misères, idéaliste des collines. Autour de lui s'agite amicalement, au rythme des péripéties du quotidien, une fine équipe de bras cassés : un épicier, un forgeron sans forge, un résident d'une décharge, et une prostituée qui pourrait bien devenir sa femme. Car il faudra bien qu'Homer s'invente une vie à défaut de la créer, entre les aspirations des uns, les ambitions des autres. Père de famille et garde forestier par exemple, sauveteur, chef d'orchestre de l'arrestation d'un serial dentiste fou, initiateur de retrouvailles de vieilles connaissances égarées pendant vingt ans... Dans un foisonnement développé avec brio qui rappellerait bien Faulkner, tout l'art de Yann Apperry est de faire basculer la réalité dans le rêve, d'impliquer l'un dans l'autre (et inversement), de créer du rocambolesque avec peu de choses, de faire palpiter l'imagination, multiplier les anecdotes, les rebondissements, les situations insolites riches de personnages non moins singuliers. Tout le dessein de la littérature en somme. --Céline Darner