share_book
Envoyer cet article par e-mail

Homme ou femme ? : La confusion des sexes

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Homme ou femme ? : La confusion des sexes

Homme ou femme ? : La confusion des sexes

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Homme ou femme ? : La confusion des sexes"

L'habit ne fait pas le moine, dit-on... l'abbé de Choisy, le chevalier d'Eon, Mlle Maupin, célèbre cantatrice à l'Opéra de Paris, la marquise de Morny refusaient le conformisme de leur genre et avaient l'habitude de revêtir les costumes de l'autre sexe. Loin d'être marginaux, ils menèrent souvent leur vie au grand jour. Ainsi, habillé en femme, Timoléon de Choisy écrivit son Histoire de l'Eglise en onze volumes ; mais il vivait sa sexualité au masculin et il eut un enfant de sa servante habillée en comte. Le chevalier d'Eon, au service officiel de Louis XIV en Angleterre, vivait tantôt au masculin, tantôt au féminin. A sa mort, à Londres, les paris sur son sexe atteignirent un chiffre record, mais la femme d'Eon était bien un homme ! Quant à la Maupin, elle s'amusait elle aussi à jouer de cette double identité. Sa vie fut un roman qui inspira Théophile Gautier. Et que dire des femmes soldats, ces amazones des siècles passés ? Pour montrer que le pouvoir n'a rien à voir avec le sexe biologique, la tsarine Elisabeth de Russie exigeait chaque mardi que sa cour permute de genre à l'occasion du " bal des métamorphoses "... Plus près de nous, frondeur d'un nouveau genre, Albert est passé à l'acte et, profitant des progrès de la médecine, est devenu Kate. Son histoire emblématique outre-Atlantique annonçait à grand fracas les questionnements de notre société en mutation...

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 218  pages
  • Dimensions :  2.6cmx14.2cmx22.4cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Librairie Académique Perrin Paru le
  • ISBN :  226202491X
  • EAN13 :  9782262024918
  • Classe Dewey :  300
  • Langue : Français

D'autres livres de Fernande Gontier

Histoire de la comtesse d'Aulnoy

C'est son mariage étrangement raté qui aura déterminé le destin de la comtesse d'Aulnoy : un époux qui la trompe sur son état - au vrai, il n'aime que les hommes - et c'est le drame. Une tentative de meurtre ratée envoie Marie-Catherine en prison. En échange de sa libération, elle devient e...

Voir tous les livres de Fernande Gontier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'habit ne fait pas le moine, dit-on... l'abbé de Choisy, le chevalier d'Eon, Mlle Maupin, célèbre cantatrice à l'Opéra de Paris, la marquise de Morny refusaient le conformisme de leur genre et avaient l'habitude de revêtir les costumes de l'autre sexe. Loin d'être marginaux, ils menèrent souvent leur vie au grand jour. Ainsi, habillé en femme, Timoléon de Choisy écrivit son Histoire de l'Eglise en onze volumes ; mais il vivait sa sexualité au masculin et il eut un enfant de sa servante habillée en comte. Le chevalier d'Eon, au service officiel de Louis XIV en Angleterre, vivait tantôt au masculin, tantôt au féminin. A sa mort, à Londres, les paris sur son sexe atteignirent un chiffre record, mais la femme d'Eon était bien un homme ! Quant à la Maupin, elle s'amusait elle aussi à jouer de cette double identité. Sa vie fut un roman qui inspira Théophile Gautier. Et que dire des femmes soldats, ces amazones des siècles passés ? Pour montrer que le pouvoir n'a rien à voir avec le sexe biologique, la tsarine Elisabeth de Russie exigeait chaque mardi que sa cour permute de genre à l'occasion du " bal des métamorphoses "... Plus près de nous, frondeur d'un nouveau genre, Albert est passé à l'acte et, profitant des progrès de la médecine, est devenu Kate. Son histoire emblématique outre-Atlantique annonçait à grand fracas les questionnements de notre société en mutation...