share_book
Envoyer cet article par e-mail

Modernité viennoise et crises de l'identité

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Modernité viennoise et crises de l'identité

Modernité viennoise et crises de l'identité

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Modernité viennoise et crises de l'identité"

DANS la modernité, les individus deviennent des " systèmes autopoïétiques " en remaniement continu qui procèdent sans relâche à la réorganisation sélective du désordre du monde et de leur propre vie. Les intellectuels et les artistes viennois ont dressé le constat de la crise des vieilles certitudes concernant la différence masculin/féminin et juif/non-juif. Le deuxième tiers du XXe siècle, à l'âge du fascisme et du nazisme, a passionnément reconstruit ces identités perdues, pour assujettir " la femme " et pour anéantir " le juif ". Notre culture " postmoderne " s'est retrouvée dans une situation proche de celle qui avait caractérisé la modernité viennoise. A nouveau, l'identité individuelle a semblé indéterminée au moment même où, aux marges du monde occidental, dans ses plis et dans ses fissures, triomphait l'affirmation des identités culturelles. Cette Vienne début de siècle dominée par Hofmannsthal et Musil, par Herzl et son antithèse Weininger, par Mahler et Schiele, par Freud et Wittgenstein, n'en finit pas de nous captiver. JACQUES LE RIDER.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 456  pages
  • Dimensions :  2.5cmx12.5cmx19.0cm
  • Poids : 399.2g
  • Editeur :   Presses Universitaires De France - Puf Paru le
  • Collection : Quadrige
  • ISBN :  213050602X
  • EAN13 :  9782130506027
  • Classe Dewey :  155.20943613
  • Langue : Français

D'autres livres de  Quadrige

La France moderne, 1498-1789

" Ce qui est proposé ici, c'est une invitation à entrer, par l'esprit, dans un monde, à la fois ordonné et troublé, qui a disparu. Après avoir regardé vivre ces femmes et ces hommes, il serait possible de dire avec Montesquieu : "Ici, bien des vérités ne se feront sentir qu'après qu'on ...

L'Imagination

" Tout le mal est né de ce qu'on est venu à l'image avec l'idée de synthèse, au lieu de tirer une certaine conception de la synthèse d'une réflexion sur l'image. Mais l'image est un certain type de conscience. Limage est un acte et non une chose. L'image est conscience de quelque chose. " [...

Principes de la philosophie du droit

Publié en 1820, les Grundlinien der Philosophie des Rechts, ouvrage connu en France sous la dénomination de Principes de la philosophie du droit, sont une des œuvres majeures de la philosophie juridique et politique moderne. Le présent volume en propose une traduction entièrement nouvelle, [...

Prix : 202 DH
Histoire grecque

Résumer en 500 pages l'histoire aussi prestigieuse d'un pays béni des dieux, d'une civilisation à laquelle notre monde occidental doit tant, semble une gageure. Et pourtant ce manuel publié pour la première fois en 1995 et réédité déjà 4 fois est une réussite : le succès auprès des [...

Voir tous les livres de  Quadrige

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

DANS la modernité, les individus deviennent des " systèmes autopoïétiques " en remaniement continu qui procèdent sans relâche à la réorganisation sélective du désordre du monde et de leur propre vie. Les intellectuels et les artistes viennois ont dressé le constat de la crise des vieilles certitudes concernant la différence masculin/féminin et juif/non-juif. Le deuxième tiers du XXe siècle, à l'âge du fascisme et du nazisme, a passionnément reconstruit ces identités perdues, pour assujettir " la femme " et pour anéantir " le juif ". Notre culture " postmoderne " s'est retrouvée dans une situation proche de celle qui avait caractérisé la modernité viennoise. A nouveau, l'identité individuelle a semblé indéterminée au moment même où, aux marges du monde occidental, dans ses plis et dans ses fissures, triomphait l'affirmation des identités culturelles. Cette Vienne début de siècle dominée par Hofmannsthal et Musil, par Herzl et son antithèse Weininger, par Mahler et Schiele, par Freud et Wittgenstein, n'en finit pas de nous captiver. JACQUES LE RIDER.