share_book
Envoyer cet article par e-mail

La rénovation scénique en France : théâtre années 20

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La rénovation scénique en France : théâtre années 20

La rénovation scénique en France : théâtre années 20

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "La rénovation scénique en France : théâtre années 20"

    L'Exposition internationale des arts décoratifs de 1925 à Paris, révèle le travail des rénovateurs européens du lieu théâtral, notamment les Soviétiques et les Allemands, ainsi que l'influence des deux précurseurs de la scénographie moderne, Edward Gordon Craig et Adolphe Appia. En France, dès 1911, Gémier avait montré la voie avec son Théâtre National Ambulant qui renouait avec la tradition de Molière ; en 1913, Copeau créait le Vieux-Colombier. Dans les années 20, avec Jouvet, Baty; Dullin, Pitoëff, Autant et Lara (Art et Action), Artaud, tous réinventent un lieu dramatique aux antipodes du théâtre de boulevard. Ces rénovateurs défendent une nouvelle utilisation de la scène, privilégiant le travail de l'acteur, l'espace dans lequel il évolue et le rapport scène/salle. Ils projettent de nouveaux lieux scéniques, proposent de transformer des lieux existants ou encore de modifier l'usage des scènes traditionnelles. Les éclairages prennent une importance déterminante. Les décors peints devant lesquels jouaient les acteurs sont remplacés par des dispositifs scéniques qui exploitent toutes les dimensions de la scène. C'est toute cette époque unique de création que fait revivre ce livre jusqu'à Antonin Artaud et ses réflexions sur l'espace théâtral qui annoncent les expériences les plus novatrices des générations à venir.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Relié
    • 247  pages
    • Dimensions :  2.2cmx23.6cmx28.8cm
    • Poids : 1378.9g
    • Editeur :   Norma Paru le
    • Collection : Les années modernes
    • ISBN :  2909283216
    • EAN13 :  9782909283210
    • Classe Dewey :  792.025094409042
    • Langue : Français

    D'autres livres de Danièle Pauly

    Tempo urbain

    Le parcours auquel nous invitent Jean Léonard et Martine Weissmann est fait de conviction et de discrétion, de simplicité des formes et du refus de la facilité, du sens du contexte et d'un étonnant plaisir de raconter. C'est à Danièle Pauly, historienne de l'architecture, qu'ils ont [....]...

    Prix : 237.5 DH
    Le Corbusier : Le dessin comme outil

    " L'œuvre d'art est un jeu. On crée soi-même la règle de son propre jeu. Encore faut-il que cette règle apparaisse à ceux qui eux aussi cherchent à jouer. Le dessin lui est le témoin. Témoin impartial et moteur des œuvres du créateur. Témoin aussi d'une terrible bataille : celle de la pe...

    Voir tous les livres de Danièle Pauly

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    L'Exposition internationale des arts décoratifs de 1925 à Paris, révèle le travail des rénovateurs européens du lieu théâtral, notamment les Soviétiques et les Allemands, ainsi que l'influence des deux précurseurs de la scénographie moderne, Edward Gordon Craig et Adolphe Appia. En France, dès 1911, Gémier avait montré la voie avec son Théâtre National Ambulant qui renouait avec la tradition de Molière ; en 1913, Copeau créait le Vieux-Colombier. Dans les années 20, avec Jouvet, Baty; Dullin, Pitoëff, Autant et Lara (Art et Action), Artaud, tous réinventent un lieu dramatique aux antipodes du théâtre de boulevard. Ces rénovateurs défendent une nouvelle utilisation de la scène, privilégiant le travail de l'acteur, l'espace dans lequel il évolue et le rapport scène/salle. Ils projettent de nouveaux lieux scéniques, proposent de transformer des lieux existants ou encore de modifier l'usage des scènes traditionnelles. Les éclairages prennent une importance déterminante. Les décors peints devant lesquels jouaient les acteurs sont remplacés par des dispositifs scéniques qui exploitent toutes les dimensions de la scène. C'est toute cette époque unique de création que fait revivre ce livre jusqu'à Antonin Artaud et ses réflexions sur l'espace théâtral qui annoncent les expériences les plus novatrices des générations à venir.