share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le cirque : Entre culture du corps et culture du risque

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le cirque : Entre culture du corps et culture du risque

Le cirque : Entre culture du corps et culture du risque

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le cirque : Entre culture du corps et culture du risque"

Le cirque est un art qui a pour propriété d'être continuellement en transformation, en même temps qu'il reste la figure de l'éternel recommencement. L'émergence de nouvelles formes esthétiques dans la piste, depuis les années soixante, traduit parfaitement cette flexibilité stylistique d'une production artistique très disciplinée. Une sociologie du cirque permet d'appréhender, à partir d'une étude comparative des formes de production et de diffusion, les différentes dispositions et variations du spectacle selon les stratégies sociales et économiques engagées. Dans toutes ces configurations, le cirque exhorte les artistes à la réalisation de prouesses dans l'exacerbation du dépassement physique et de la prise de risque. Le cirque est construit autour de l'exhibition du danger, qu'il centralise et canalise sur la piste dans un crescendo émotionnel, où le hasard est dompté et refoulé aux limites de l'incertitude. Les arts du cirque sont le catalyseur d'une mise en piste de postures et de disciplines aussi riches en équilibres qu'en déséquilibre. Spectacle d'une " métaphysique du silence ", le cirque célèbre l'animalité première des fauves aussi bien que le vol suspendu des trapézistes, dans une architecture hautement symbolique : le cercle.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 180  pages
  • Dimensions :  2.0cmx15.2cmx23.4cm
  • Poids : 399.2g
  • Editeur :   L'harmattan Paru le
  • Collection : Logiques sociales
  • ISBN :  2296135595
  • EAN13 :  9782296135598
  • Classe Dewey :  791
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Le cirque est un art qui a pour propriété d'être continuellement en transformation, en même temps qu'il reste la figure de l'éternel recommencement. L'émergence de nouvelles formes esthétiques dans la piste, depuis les années soixante, traduit parfaitement cette flexibilité stylistique d'une production artistique très disciplinée. Une sociologie du cirque permet d'appréhender, à partir d'une étude comparative des formes de production et de diffusion, les différentes dispositions et variations du spectacle selon les stratégies sociales et économiques engagées. Dans toutes ces configurations, le cirque exhorte les artistes à la réalisation de prouesses dans l'exacerbation du dépassement physique et de la prise de risque. Le cirque est construit autour de l'exhibition du danger, qu'il centralise et canalise sur la piste dans un crescendo émotionnel, où le hasard est dompté et refoulé aux limites de l'incertitude. Les arts du cirque sont le catalyseur d'une mise en piste de postures et de disciplines aussi riches en équilibres qu'en déséquilibre. Spectacle d'une " métaphysique du silence ", le cirque célèbre l'animalité première des fauves aussi bien que le vol suspendu des trapézistes, dans une architecture hautement symbolique : le cercle.