share_book
Envoyer cet article par e-mail

Controverse sur Courbet et l'utilite sociale de l'art

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Controverse sur Courbet et l'utilite sociale de l'art

Controverse sur Courbet et l'utilite sociale de l'art

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Controverse sur Courbet et l'utilite sociale de l'art"

En 1863, Gustave Courbet, exclu du Salon pour son tableau Le Retour de la conférence, presse son ami le théoricien socialiste Pierre-Joseph Proudhon d’en rédiger la défense. Ce qui ne devait être qu’une brochure de quelques pages devient bientôt un vaste traité du rôle social de l’artiste : Du principe de l’art et de sa destination sociale. L’ouvrage, paru en 1865, peu après la mort de son auteur, serait sans doute passé inaperçu si une jeune plume de la critique ne l’avait étrillé sans ménagement, en réaffirmant l’autonomie absolue de l’artiste : ainsi démarre l’irrésistible ascension d’Émile Zola... Ce sont les textes de cette controverse passionnante qui se trouvent pour la première fois réunis dans ce volume par Christophe Salaün.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 176  pages
  • Dimensions :  2.2cmx10.4cmx14.8cm
  • Poids : 81.6g
  • Editeur :   Fayard/Mille Et Une Nuits Paru le
  • Collection : La Petite
  • ISBN :  2755505915
  • EAN13 :  9782755505917
  • Classe Dewey :  700
  • Langue : Français

D'autres livres de  Emile Zola

L'Oeuvre

Camarade de jeunesse de Cézanne, ami et défenseur de Manet et des impressionnistes, Zola a résumé dans L'Œuvre toute son expérience du milieu et des problèmes de la peinture sous le Second Empire et les premières décennies de la IIIe République. Document de premier ordre sur ces " Refusés...

Prix : 69 DH
Le Roman naturaliste

Pendant quinze ans, de 1866 à 1881, Zola a multiplié les articles de théorie, de critique et de polémique littéraires, à quoi s'ajoutent plus tard des interventions isolées telles que le fameux entretien avec Jules Huret, Sur l'évolution littéraire. C'est dans ces textes qu'il a puisés ...

Prix : 32 DH

L'Oeuvre

Dans aucun autre roman Zola n'a mis autant de lui-même que dans L'Œuvre. Zola, le critique d'art, ami de Cézanne, fervent défenseur, contre l'art officiel, de Manet, de Monet et de toute l'avant-garde qu'incarne Claude Lantier dans le roman. Zola, l'écrivain naturaliste, rêvant de donner son ...

Prix : 69 DH
Nantas, suivi de "Madame Sourdis"

Nantas, un jeune Marseillais ambitieux qui vient de monter à Paris, ne parvient pas à trouver de situation lorsqu'un soir une mystérieuse visiteuse lui propose d'épouser Flavie, la fille du baron Danvilliers : il reconnaîtra l'enfant dont elle est enceinte et percevra deux cent mille francs. ...

Prix : 27 DH

Voir tous les livres de  Emile Zola

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

En 1863, Gustave Courbet, exclu du Salon pour son tableau Le Retour de la conférence, presse son ami le théoricien socialiste Pierre-Joseph Proudhon d’en rédiger la défense. Ce qui ne devait être qu’une brochure de quelques pages devient bientôt un vaste traité du rôle social de l’artiste : Du principe de l’art et de sa destination sociale. L’ouvrage, paru en 1865, peu après la mort de son auteur, serait sans doute passé inaperçu si une jeune plume de la critique ne l’avait étrillé sans ménagement, en réaffirmant l’autonomie absolue de l’artiste : ainsi démarre l’irrésistible ascension d’Émile Zola... Ce sont les textes de cette controverse passionnante qui se trouvent pour la première fois réunis dans ce volume par Christophe Salaün.