share_book
Envoyer cet article par e-mail

A l'arrache

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
A l'arrache

A l'arrache

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "A l'arrache"

Le narrateur et Fred, deux éducateurs, emmènent en vacances cinq jeunes de banlieue pour quelques jours. C'est l'occasion pour le narrateur de revenir sur des souvenirs d'enfance et certains épisodes de sa vie quotidienne dans la cité : ses copains, son histoire d'amour avec Claire qui vient de le quitter, l'ennui, l'espoir d'y échapper. Les vacances, ce sont des conversations avec les gosses, les efforts des éducateurs pour les ouvrir à autre chose, les moments de joie, les rapports pleins de tendresse avec des enfants à la fois éveillés et brutaux, notamment la jeune Fatou avec qui le narrateur entretient une complicité toute particulière et qu'il accompagnera dans une étrange fugue. Patrick Goujon ne cède jamais aux poncifs sur la cité. Il n'élude pour autant aucun sujet, mais tente de donner à sentir, à travers une multitude d'observations et de détails concrets, la réalité de la vie d'une certaine frange de la jeunesse des banlieues. Aucun apitoiement, aucune grandiloquence : les vies sont observées au ras du quotidien, sans complaisance ni cruauté.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 157  pages
  • Dimensions :  1.8cmx14.0cmx20.2cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Editions Gallimard Paru le
  • Collection : Blanche
  • ISBN :  2070132935
  • EAN13 :  9782070132935
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Patrick Goujon

Sous silence

Ses nuits sont peuplées de pensées qui l'empêchent de dormir depuis que la nouvelle est tombée dans la cité : il y a eu un accident de scooter. C'est Djemba. Il n'a pas survécu. Pourtant il l'a souhaité cette mort, la mort de celui qui l'a tabassé. Crève Djemba ! Ces mots prononcés dans sa...

Carnet d'absences

" J'étais sûr que c'était toi ! Elle sourit. Tu ne te souviens pas de moi ? Elle fait non de la tête. On était dans la même école... Elle le regarde encore plus près, elle s'avance. Vous êtes sûr de ne pas confondre ? Il hésite. " Benjamin et Aube se rencontre pour la première fois au co...

Moi non

T'aurais vu la tête de ma mère quand j'lui ai annoncé ! Elle m'a même pas cru, elle a balayé mes phrases avec la main comme si elle essuyait la table avec le torchon, De toute façon c'est tous les jours. Je lui ai dit J'te jure, c'est pour de bon, maman, je vais trouver un boulot et me fixer. ...

Voir tous les livres de Patrick Goujon

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le narrateur et Fred, deux éducateurs, emmènent en vacances cinq jeunes de banlieue pour quelques jours. C'est l'occasion pour le narrateur de revenir sur des souvenirs d'enfance et certains épisodes de sa vie quotidienne dans la cité : ses copains, son histoire d'amour avec Claire qui vient de le quitter, l'ennui, l'espoir d'y échapper. Les vacances, ce sont des conversations avec les gosses, les efforts des éducateurs pour les ouvrir à autre chose, les moments de joie, les rapports pleins de tendresse avec des enfants à la fois éveillés et brutaux, notamment la jeune Fatou avec qui le narrateur entretient une complicité toute particulière et qu'il accompagnera dans une étrange fugue. Patrick Goujon ne cède jamais aux poncifs sur la cité. Il n'élude pour autant aucun sujet, mais tente de donner à sentir, à travers une multitude d'observations et de détails concrets, la réalité de la vie d'une certaine frange de la jeunesse des banlieues. Aucun apitoiement, aucune grandiloquence : les vies sont observées au ras du quotidien, sans complaisance ni cruauté.