share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'Échappée indienne

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'Échappée indienne

L'Échappée indienne

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'Échappée indienne"

Bouleversant destin que celui de Hugues Costa, jeune « cacique » du concours d'entrée à l'École normale supérieure, qui s'éloigne de la rue d'Ulm pour voyager et photographier l'Inde. Au bout de huit mois, après des milliers de kilomètres parcourus et six mille clichés pris, il meurt d'une hépatite virale à Delhi, en mars 1981. Il a vingt-trois ans. Il ne verra jamais ses photographies. Élisabeth Foch, s'appuyant sur le journal de voyage de Hugues Costa, a revisité la fulgurance des derniers instants de cette vie. Arpentant par l'écriture ces lieux qu'elle connaît et qu'a parcourus le jeune photographe – des hauteurs du Ladakh aux bords du Gange –, elle s'attache avec poésie et humour à décrire les surprises et les complexités de la civilisation indienne. Qu'il s'agisse des millions de divinités ou des « délices ferroviaires » qui attendent tout bourlingueur ; des cérémonies bouddhistes sur le toit du monde ou du marché aux chameaux de Pushkar ; des temples au « délire de marbre » à un trajet en rickshaw, aucun aspect qui se présente au voyageur est insignifiant. Entre carnet de voyage, rêverie littéraire et flânerie visuelle, reprenant à son compte la démarche de Nicolas Bouvier selon laquelle « Le voyage pose les bonnes questions sans fournir toutes les réponses », ce très beau texte offre une approche originale d'un monde qui ne cesse d'émerveiller et d'étonner, et éclaire « à la lumière de l'Inde » les photographies splendides que cet ouvrage révèle.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 128  pages
  • Dimensions :  1.2cmx19.6cmx24.4cm
  • Poids : 499.0g
  • Editeur :   Philippe Rey Paru le
  • Collection : Beau Livre
  • ISBN :  2848760087
  • EAN13 :  9782848760087
  • Classe Dewey :  954
  • Langue : Français

D'autres livres de Elisabeth Foch

Rien n'est séparé : L'évidence de vivre

Ce livre témoigne d'un parcours qui éveille à la vie dans sa totalité. Après douze ans passés dans le sillage d'un "homme remarquable", Tsakpo, Elisabeth Foch offre un Gai savoir à ceux qu'attirent les chemins buissonniers et les explorations intérieures. L'enseignement de Tsakpo - à la foi...

Ethiopie : La ferveur et la foi

" Pays des origines, fécond et nourricier ; pays d'autrefois, sans ruines, d'où le temps s'est absenté ", ainsi Rimbaud salue-t-il l'Ethiopie immémoriale, terre des sources et des confins, isolée par la géologie, par l'histoire, par tes légendes : Ménélik, fils du roi Salomon et de la reine...

Le goût du ciel

L'homme a toujours interrogé le ciel pour des raisons terre à terre : la vie quotidienne dépend du temps qu'il fait. Mais également par curiosité cosmique : comment se situer dans l'univers et ses galaxies ? Depuis des lustres, mythes et sciences se font la courte échelle pour percer les secre...

En Birmanie

La Birmanie, où le temps semble suspendu, est une étape particulière dans les multiples voyages en Asie de Jean-Marc Payot et Élisabeth Foch. Le long des routes, au fil de l'eau, de village en pagode, de monastère en cour de ferme, ils parcourent un pays irrigué par l'un des plus grands fleuve...

Voir tous les livres de Elisabeth Foch

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Bouleversant destin que celui de Hugues Costa, jeune « cacique » du concours d'entrée à l'École normale supérieure, qui s'éloigne de la rue d'Ulm pour voyager et photographier l'Inde. Au bout de huit mois, après des milliers de kilomètres parcourus et six mille clichés pris, il meurt d'une hépatite virale à Delhi, en mars 1981. Il a vingt-trois ans. Il ne verra jamais ses photographies. Élisabeth Foch, s'appuyant sur le journal de voyage de Hugues Costa, a revisité la fulgurance des derniers instants de cette vie. Arpentant par l'écriture ces lieux qu'elle connaît et qu'a parcourus le jeune photographe – des hauteurs du Ladakh aux bords du Gange –, elle s'attache avec poésie et humour à décrire les surprises et les complexités de la civilisation indienne. Qu'il s'agisse des millions de divinités ou des « délices ferroviaires » qui attendent tout bourlingueur ; des cérémonies bouddhistes sur le toit du monde ou du marché aux chameaux de Pushkar ; des temples au « délire de marbre » à un trajet en rickshaw, aucun aspect qui se présente au voyageur est insignifiant. Entre carnet de voyage, rêverie littéraire et flânerie visuelle, reprenant à son compte la démarche de Nicolas Bouvier selon laquelle « Le voyage pose les bonnes questions sans fournir toutes les réponses », ce très beau texte offre une approche originale d'un monde qui ne cesse d'émerveiller et d'étonner, et éclaire « à la lumière de l'Inde » les photographies splendides que cet ouvrage révèle.