share_book
Envoyer cet article par e-mail

Quand la nuit sera couverte de jour, je sortirai de l'hôpital

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Quand la nuit sera couverte de jour, je sortirai de l'hôpital

Quand la nuit sera couverte de jour, je sortirai de l'hôpital

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Quand la nuit sera couverte de jour, je sortirai de l'hôpital"

" Votre fils Max a une leucémie, il faut qu'il commence une chimiothérapie mardi. " Il a deux ans et demi. Déflagration dans ma tête. Sensation d'être ouverte en deux. Mon cri : " Pourquoi lui ? " Ce mot, leucémie, pulvérise notre vie. Où trouver le courage de l'accompagner dans cette effroyable descente aux enfers ? La réponse, c'est Max qui va nous la souffler. L'inconscience de sa jeunesse le protège, lui permet d'ignorer la gravité de sa maladie. Il acceptera le pire avec une bonne humeur et un humour surprenants : " Depuis que je suis né, vous ne vous ennuyez pas, les parents ! " De la rage déployée à préserver son exceptionnelle joie de vivre, nous puiserons toutes nos forces, absolument toutes. Au-delà du pur scandale qu'est la souffrance d'un enfant, il a réussi à nous faire traverser " l'inacceptable ". Max, ces mots sont avant tout pour toi, pour te dire la fierté que j'ai d'être ta mère. Si on m'avait dit un jour " dessine-moi un enfant ", c'est toi que j'aurais dessiné. Ce livre est ton livre, Max, et, pour que tu puisses le lire un jour, il faut que tu vives, forcément.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 176  pages
  • Dimensions :  2.0cmx13.6cmx21.6cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Robert Laffont Paru le
  • ISBN :  2221107128
  • EAN13 :  9782221107126
  • Classe Dewey :  610
  • Langue : Français

D'autres livres de Gaëlle de Malglaive

Le père Noël est une hypothèse

"Max mon fils a huit ans, il gravit les marches de Cannes pour le film Versailles dans lequel il a le premier rôle. Sous mes yeux surgit soudain une image bouleversante : Max ne monte pas seulement vers les portes du palais, il grimpe vers le ciel... Pourtant il a côtoyé l'enfer. Leucémie à deu...

Voir tous les livres de Gaëlle de Malglaive

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" Votre fils Max a une leucémie, il faut qu'il commence une chimiothérapie mardi. " Il a deux ans et demi. Déflagration dans ma tête. Sensation d'être ouverte en deux. Mon cri : " Pourquoi lui ? " Ce mot, leucémie, pulvérise notre vie. Où trouver le courage de l'accompagner dans cette effroyable descente aux enfers ? La réponse, c'est Max qui va nous la souffler. L'inconscience de sa jeunesse le protège, lui permet d'ignorer la gravité de sa maladie. Il acceptera le pire avec une bonne humeur et un humour surprenants : " Depuis que je suis né, vous ne vous ennuyez pas, les parents ! " De la rage déployée à préserver son exceptionnelle joie de vivre, nous puiserons toutes nos forces, absolument toutes. Au-delà du pur scandale qu'est la souffrance d'un enfant, il a réussi à nous faire traverser " l'inacceptable ". Max, ces mots sont avant tout pour toi, pour te dire la fierté que j'ai d'être ta mère. Si on m'avait dit un jour " dessine-moi un enfant ", c'est toi que j'aurais dessiné. Ce livre est ton livre, Max, et, pour que tu puisses le lire un jour, il faut que tu vives, forcément.