share_book
Envoyer cet article par e-mail

Irrigation et drainage dans l'Antiquité, qanâts et canalisations souterraines en Iran, en Egypte et en Grèce. Séminaire tenu au Collège de France

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Irrigation et drainage dans l'Antiquité, qanâts et canalisations souterraines en Iran, en Egypte et en Grèce. Séminaire tenu au Collège de France

Irrigation et drainage dans l'Antiquité, qanâts et canalisations souterraines en Iran, en Egypte et en Grèce. Séminaire tenu au Collège de France

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Irrigation et drainage dans l'Antiquité, qanâts et canalisations souterraines..."

La collecte et la distribution des eaux ont été au coeur des préoccupations des royaumes et des communautés du Moyen-Orient ancien, y compris à l'époque de l'empire achéménide. On connaît aussi alors une forme spécifique d'accès aux eaux souterraines, les qanâts, canaux sub-horizontaux forés parfois très profondément et sur de longues distances. L'historien hellénistique Polybe en a laissé la seule description littéraire antique, et il attribue aux grands rois une politique fiscale incitative en la matière. La terminologie qu'il utilise conduit à inclure dans le dossier une inscription grecque d'Érétrie, et, plus généralement, ce que l'on sait des canalisations souterraines en Grèce. Par ailleurs, la discussion déjà ancienne sur l'origine et la diffusion de la technique des qanâts se nourrit maintenant des découvertes réalisées récemment par une mission archéologique française dans l'oasis égyptienne de Khargeh. C'est afin de faire le point sur toutes ces questions que Pierre Briant a réuni au Collège de France, le 25 mars 2000, un séminaire international, où des chercheurs venant de spécialités différentes ont confronté leurs points de vue selon une approche réellement inter-disciplinaire: historiens de la Grèce ancienne et de l'empire achéménide, spécialistes des textes épigraphiques grecs et démotiques, archéologues et géo-archéologues travaillant sur divers chantiers du Proche-Orient, de l'Asie centrale à l'Égypte, ont confronté leurs points de vue et mis en commun leurs réflexions. Ainsi construit autour d'interrogations communes et à partir de modes de lecture spécifiques, l'ensemble des interventions représente un tout cohérent, où se croisent et se fécondent histoire des techniques, histoire sociale, histoire économique et histoire de l'Etat.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 190  pages
  • Dimensions :  1.2cmx20.2cmx27.8cm
  • Poids : 458.1g
  • Editeur :   Thotm Paru le
  • Collection : Persika
  • ISBN :  291453101X
  • EAN13 :  9782914531016
  • Classe Dewey :  627.520935
  • Langue : Français

D'autres livres de Denis Knoepfler

La Patrie de Narcisse : Un héros mythique enraciné dans le sol et dans l'histoire d'une cité grecque

Par un de nos plus grands érudits peut-être en matière d'Antiquité grecque, voici une étonnante enquête pour retrouver les traces bien réelles de la figure de Narcisse. On connaît le mythe, on sent sa présence dans l'art et la littérature à toutes les époques. Mais comment s'est-il const...

Voir tous les livres de Denis Knoepfler

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La collecte et la distribution des eaux ont été au coeur des préoccupations des royaumes et des communautés du Moyen-Orient ancien, y compris à l'époque de l'empire achéménide. On connaît aussi alors une forme spécifique d'accès aux eaux souterraines, les qanâts, canaux sub-horizontaux forés parfois très profondément et sur de longues distances. L'historien hellénistique Polybe en a laissé la seule description littéraire antique, et il attribue aux grands rois une politique fiscale incitative en la matière. La terminologie qu'il utilise conduit à inclure dans le dossier une inscription grecque d'Érétrie, et, plus généralement, ce que l'on sait des canalisations souterraines en Grèce. Par ailleurs, la discussion déjà ancienne sur l'origine et la diffusion de la technique des qanâts se nourrit maintenant des découvertes réalisées récemment par une mission archéologique française dans l'oasis égyptienne de Khargeh. C'est afin de faire le point sur toutes ces questions que Pierre Briant a réuni au Collège de France, le 25 mars 2000, un séminaire international, où des chercheurs venant de spécialités différentes ont confronté leurs points de vue selon une approche réellement inter-disciplinaire: historiens de la Grèce ancienne et de l'empire achéménide, spécialistes des textes épigraphiques grecs et démotiques, archéologues et géo-archéologues travaillant sur divers chantiers du Proche-Orient, de l'Asie centrale à l'Égypte, ont confronté leurs points de vue et mis en commun leurs réflexions. Ainsi construit autour d'interrogations communes et à partir de modes de lecture spécifiques, l'ensemble des interventions représente un tout cohérent, où se croisent et se fécondent histoire des techniques, histoire sociale, histoire économique et histoire de l'Etat.