share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'animal littéraire : Des animaux et des mots

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'animal littéraire : Des animaux et des mots

L'animal littéraire : Des animaux et des mots

Collectif,   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'animal littéraire : Des animaux et des mots"

A en croire le conte, il fut un temps où les bêtes parlaient ; mais de leur parole, la mémoire s'est enfuie. Un tel mystère dit assez ce qu'a d'intolérable la frontière qui nous sépare de l'animal, à portée de voix et de caresses, et cependant hors d'atteinte. Et pourtant, lui qui n'a pas de visage nous apparaît souvent comme le détenteur de l'humain. Au point qu'il se demande peut-être si nous ne sommes pas " un de ses semblables qui a(urait) perdu la raison " (Nietzsche). A partir d'exemples multiples, de Platon à Giono, de La Fontaine à Derrida, cet ouvrage montre comment, du fond même de leur silence, les animaux engendrent la parole puisque, écrit Gilles Deleuze, seul " un aboiement de chien " ou " un bourdonnement de hanneton " peut faire " piauler la littérature ".

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 236  pages
  • Dimensions :  1.6cmx15.0cmx23.0cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Editions Universitaires De Dijon Paru le
  • Collection : Ecritures
  • ISBN :  2915611637
  • EAN13 :  9782915611632
  • Classe Dewey :  809
  • Langue : Français

D'autres livres de Jacques Poirier

Histologie, les tissus

L'ouvrage apporte les notions indispensables de la morphologie des tissus qui entrent dans la composition des organes. Adopte le cheminement de l'histologiste. Tous les chapitres, sauf le premier, suivent un plan identique : 1/morphologie au microscope optique, 2/morphologie au microscope ...

Prix : 150 DH
Histologie

Pour préparer l'UE 2 de la première année des études de santé, cet ouvrage apporte les notions indispensables de la morphologie des tissus qui entrent dans la composition des organes. 1. Morphologie au microscope optique, 2. Morphologie au microscope électronique, 3. Caractérisation des [....

Leçons d'embryologie humaine

Plus de trente années se sont écoulées depuis la parution de la première édition de cet ouvrage (1973). La quatrième édition représente donc un autre livre entièrement repensé et réécrit pour tenir compte de l'afflux des connaissances scientifiques en particulier issues de la génétique...

Histologie moléculaire : Texte et atlas

Avec les progrès de la biologie moléculaire, de la génétique et de l'immunologie, l'histologie est devenue histologie moléculaire, passant d'une anatomie microscopique purement descriptive à l'identification et à la localisation in situ des molécules. Cet ouvrage est composé de deux parties...

Voir tous les livres de Jacques Poirier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

A en croire le conte, il fut un temps où les bêtes parlaient ; mais de leur parole, la mémoire s'est enfuie. Un tel mystère dit assez ce qu'a d'intolérable la frontière qui nous sépare de l'animal, à portée de voix et de caresses, et cependant hors d'atteinte. Et pourtant, lui qui n'a pas de visage nous apparaît souvent comme le détenteur de l'humain. Au point qu'il se demande peut-être si nous ne sommes pas " un de ses semblables qui a(urait) perdu la raison " (Nietzsche). A partir d'exemples multiples, de Platon à Giono, de La Fontaine à Derrida, cet ouvrage montre comment, du fond même de leur silence, les animaux engendrent la parole puisque, écrit Gilles Deleuze, seul " un aboiement de chien " ou " un bourdonnement de hanneton " peut faire " piauler la littérature ".