share_book
Envoyer cet article par e-mail

Voyager avec Marguerite Duras

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Voyager avec Marguerite Duras

Voyager avec Marguerite Duras

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Voyager avec Marguerite Duras"

Marguerite Duras n'aimait pas voyager. Les paysages du bout du monde qui abondent dans son oeuvre doivent plus à l'imaginaire qu'au souvenir et c'est d'une relecture de l'Ancien Testament qu'elle s'inspirait pour décrire la lumière de Palestine. Laure Adler, qui a de Marguerite Duras et de son oeuvre une connaissance profonde et empathique, a composé un itinéraire qui, de la mer à la mort en passant par le temps suspendu des dimanches aux colonies ou l'Italie des soirs d'été, nous entraîne à la redécouverte d'une oeuvre parmi les plus originales du XXe siècle. " Tout bouge, tout tremble, tout tangue quand son écriture nous prend ", écrit Laure Adler. " Duras nous envoûte, nous déstabilise et nous entraîne à marcher dans les rues en gardant les yeux grands ouverts sur l'apparente banalité du monde ". Duras avait le goût des maisons et des lieux où inventer, à partir de trois fois rien et presque sans bouger, son univers. Son appartement des Roches Noires à Trouville fut un de ces lieux magiques. La photographe Dominique Issermann, qui y fut sa voisine et son amie, nous invite à passer en images " Une journée à Trouville " chez Marguerite Duras : sa maison, ses objets - manuscrits, coquillages, vestiges divers rejetés par la mer, bouts de tissus, menus trésors amoureusement collectés et disposés, qui lui étaient à eux seuls tout un voyage.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 210  pages
  • Dimensions :  1.8cmx15.0cmx21.4cm
  • Poids : 499.0g
  • Editeur :   La Quinzaine Litteraire Paru le
  • Collection : Voyager avec...
  • ISBN :  2910491277
  • EAN13 :  9782910491277
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Marguerite Duras

Les Impudents

" Maud ouvrit la fenêtre et la rumeur de la vallée emplit la chambre. Le soleil se couchait. Il laissait à sa suite de gros nuages qui s'aggloméraient et se précipitaient comme aveuglés vers un gouffre de clarté. Le " septième " où ils logeaient semblait être à une hauteur [....]...

Prix : 87 DH
La Vie matérielle

Prix : 69 DH

La Pluie d'été

Après un long silence dû à la maladie. Marguerite Duras publiait en 1990 " la pluie d'été ". Ernesto le héros vit dans une famille nombreuse et pauvre, parents immigrés, chômeurs, mais son environnement ne l'empêche pas d'être un génie. La complicité entre Ernesto et sa sœur Jeanne les ...

Prix : 69 DH
Hiroshima mon amour

Au cours du tournage d'une coproduction sur la paix, une comédienne française noue une relation éphémère mais passionnée avec un Japonais. Sur cette mince intrigue, Duras est chargée par Alain Resnais d'élaborer le scénario et les dialogues d'un film, Hiroshima mon amour, titre étrange ...

Prix : 76 DH

Voir tous les livres de Marguerite Duras

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Marguerite Duras n'aimait pas voyager. Les paysages du bout du monde qui abondent dans son oeuvre doivent plus à l'imaginaire qu'au souvenir et c'est d'une relecture de l'Ancien Testament qu'elle s'inspirait pour décrire la lumière de Palestine. Laure Adler, qui a de Marguerite Duras et de son oeuvre une connaissance profonde et empathique, a composé un itinéraire qui, de la mer à la mort en passant par le temps suspendu des dimanches aux colonies ou l'Italie des soirs d'été, nous entraîne à la redécouverte d'une oeuvre parmi les plus originales du XXe siècle. " Tout bouge, tout tremble, tout tangue quand son écriture nous prend ", écrit Laure Adler. " Duras nous envoûte, nous déstabilise et nous entraîne à marcher dans les rues en gardant les yeux grands ouverts sur l'apparente banalité du monde ". Duras avait le goût des maisons et des lieux où inventer, à partir de trois fois rien et presque sans bouger, son univers. Son appartement des Roches Noires à Trouville fut un de ces lieux magiques. La photographe Dominique Issermann, qui y fut sa voisine et son amie, nous invite à passer en images " Une journée à Trouville " chez Marguerite Duras : sa maison, ses objets - manuscrits, coquillages, vestiges divers rejetés par la mer, bouts de tissus, menus trésors amoureusement collectés et disposés, qui lui étaient à eux seuls tout un voyage.