share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'abdication : 21-23 juin 1815

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'abdication : 21-23 juin 1815

L'abdication : 21-23 juin 1815

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'abdication : 21-23 juin 1815"

Waterloo, 18 juin 1815 : Blücher et Wellington sont vainqueurs, l'armée française est en déroute. Tout l'indique : le règne de Napoléon s'achève. Beaucoup le croient ; Napoléon le refuse. Pour lui, le désastre est réparable : ne peut-il instituer une dictature de salut public, contenir les Prussiens et les Anglais avec les restes de l'armée et procéder, comme en l'an II, à une levée en masse ? Son destin et celui de la France basculent en trois jours : le mercredi 21 juin, Napoléon arrive à Paris conservant l'espoir de rassembler derrière lui le pays ; le jeudi 22, après avoir tenté de se suicider, il abdique en faveur de son fils ; le 23, par un tour de passe-passe, les députés reconnaissent Napoléon II pour mieux l'écarter. Archives ouvertes, journaux et mémoires revisités, Jean-Paul Bertaud place le lecteur aux premières loges de l'Histoire. Faisant appel aussi bien aux témoignages de l'étudiant et du soldat, du député et de l'agent secret qu'à ceux de l'Empereur et de ses proches, il reconstitue jour par jour, heure par heure, le drame de toute une nation. Témoin des hésitations de l'homme d'Etat à un moment crucial de son existence, mais l'Empereur a-t-il d'autres solutions que d'abandonner le pouvoir ? le lecteur voit vaciller, puis s'éteindre, la flamme de l'Empire.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 356  pages
  • Dimensions :  2.6cmx13.6cmx21.8cm
  • Poids : 557.9g
  • Editeur :   Flammarion Paru le
  • Collection : Au fil de l'histoire
  • ISBN :  2081240165
  • EAN13 :  9782081240162
  • Classe Dewey :  900
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Paul Bertaud

Le Consulat et l'Empire 1799-1815

Le 18 brumaire, Bonaparte prend le pouvoir. Affirmant que " la Révolution est finie ", il se présente comme " le sauveur de la France ", le réconciliateur des partis. Le régime qu'il crée est-il une dictature de Salut public, un despotisme éclairé ou une dictature militaire ? Le Consulat [...

La Révolution française

Cet ouvrage se propose de décrire et d'expliquerl'enchaînement des faits qui ont abouti à la Révolution. D'un côté, les paysans, ouvriers, petits-bourgeois, artisans, philosophes, sans-culottes. De l'autre, les nobles, les prêtres réfractaires, les roturiers conduits par la foi ou par la ...

Quand les enfants parlaient de gloire : L'armée au coeur de la France de Napoléon

Les baïonnettes luisent, les canons tonnent et la cavalerie charge sur des airs d'opéra. En plein champ de bataille, le reporter affûte sa plume, le peintre pose son chevalet. Dans les rues et sur le parvis des églises, au théâtre, au Louvre ou dans les couloirs des lycées, les pères discute...

Voir tous les livres de Jean-Paul Bertaud

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Waterloo, 18 juin 1815 : Blücher et Wellington sont vainqueurs, l'armée française est en déroute. Tout l'indique : le règne de Napoléon s'achève. Beaucoup le croient ; Napoléon le refuse. Pour lui, le désastre est réparable : ne peut-il instituer une dictature de salut public, contenir les Prussiens et les Anglais avec les restes de l'armée et procéder, comme en l'an II, à une levée en masse ? Son destin et celui de la France basculent en trois jours : le mercredi 21 juin, Napoléon arrive à Paris conservant l'espoir de rassembler derrière lui le pays ; le jeudi 22, après avoir tenté de se suicider, il abdique en faveur de son fils ; le 23, par un tour de passe-passe, les députés reconnaissent Napoléon II pour mieux l'écarter. Archives ouvertes, journaux et mémoires revisités, Jean-Paul Bertaud place le lecteur aux premières loges de l'Histoire. Faisant appel aussi bien aux témoignages de l'étudiant et du soldat, du député et de l'agent secret qu'à ceux de l'Empereur et de ses proches, il reconstitue jour par jour, heure par heure, le drame de toute une nation. Témoin des hésitations de l'homme d'Etat à un moment crucial de son existence, mais l'Empereur a-t-il d'autres solutions que d'abandonner le pouvoir ? le lecteur voit vaciller, puis s'éteindre, la flamme de l'Empire.