share_book
Envoyer cet article par e-mail

Introduction à l'ésotérisme chrétien

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Introduction à l'ésotérisme chrétien

Introduction à l'ésotérisme chrétien

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Introduction à l'ésotérisme chrétien"

L'abbé Henri Stéphane (1907-1985) était un prêtre du diocèse de Nancy. Il mena à bien ses études qu'il couronna par l'agrégation de mathématiques en 1933, mais il s'orienta vite vers le sacerdoce. Ordonné prêtre en mai 1940, il ne put, malgré son désir, mener à leur terme ses études théologiques. La guerre et diverses circonstances le conduisirent à enseigner les mathématiques supérieures chez les jésuites à l'École Sainte-Geneviève de Versailles jusqu'en 1972. Prêtre sans fonction ecclésiastique, mais fidèle à sa messe et à son bréviaire quotidiens, il fut amené à écrire de petits traités pour ses élèves, ses amis et ses visiteurs afin de répondre aux questions qui sollicitaient son savoir théologique. II convient d'ajouter que l'abbé s'était tôt intéressé aux doctrines et aux traditions de l'Orient, ce qui donnait à ses écrits une saveur particulière en raison des judicieuses comparaisons qui les émaillaient. Ce volume réunit une centaine de traités que l'abbé n'avait jamais songé à faire éditer, mais ses amis mettaient très haut l'estime qu'ils portaient à ces traités : ils finirent par obtenir son accord pour une diffusion plus large qui n'a en rien perdu de son actuelle nécessité.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 500  pages
  • Dimensions :  3.2cmx16.2cmx23.2cm
  • Poids : 920.8g
  • Editeur :   Dervy Paru le
  • Collection : Mystiques et religions
  • ISBN :  2844543812
  • EAN13 :  9782844543813
  • Classe Dewey :  230
  • Langue : Français

D'autres livres de  François Chénique

Qu'est-ce que la métaphysique ?

Si la métaphysique ne se tient pas dans le vide, ce n'est pas uniquement parce qu'elle implique le métaphysicien qui la pense, c'est également parce qu'elle s'applique à toutes les choses du monde, de la pensée et de la vie. La métaphysique est donc ici confrontée, au gré des contributions d...

Voir tous les livres de  François Chénique

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'abbé Henri Stéphane (1907-1985) était un prêtre du diocèse de Nancy. Il mena à bien ses études qu'il couronna par l'agrégation de mathématiques en 1933, mais il s'orienta vite vers le sacerdoce. Ordonné prêtre en mai 1940, il ne put, malgré son désir, mener à leur terme ses études théologiques. La guerre et diverses circonstances le conduisirent à enseigner les mathématiques supérieures chez les jésuites à l'École Sainte-Geneviève de Versailles jusqu'en 1972. Prêtre sans fonction ecclésiastique, mais fidèle à sa messe et à son bréviaire quotidiens, il fut amené à écrire de petits traités pour ses élèves, ses amis et ses visiteurs afin de répondre aux questions qui sollicitaient son savoir théologique. II convient d'ajouter que l'abbé s'était tôt intéressé aux doctrines et aux traditions de l'Orient, ce qui donnait à ses écrits une saveur particulière en raison des judicieuses comparaisons qui les émaillaient. Ce volume réunit une centaine de traités que l'abbé n'avait jamais songé à faire éditer, mais ses amis mettaient très haut l'estime qu'ils portaient à ces traités : ils finirent par obtenir son accord pour une diffusion plus large qui n'a en rien perdu de son actuelle nécessité.