share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Galibier, sommet des guerriers

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Galibier, sommet des guerriers

Le Galibier, sommet des guerriers

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Galibier, sommet des guerriers"

Au lendemain de la première ascension du col du Galibier dans le Tour de France, Henri Desgrange, le créateur de l'épreuve en 1903, écrit dans le quotidien "L'Auto", ancêtre de l'équipe : "O Sappey ! O Laffrey !O col Bayard ! O tourmalet ! Je ne faillirai pas à mon devoir en proclamant qu'à côté du Galibier, vous êtes de la pâle et vulgaire bibine : devant ce géant, il n'y a plus qu'à tirer son bonnet et à saluer bien bas !" C'était en 1911. Depuis le peloton du Tour de France a franchi ce col à 57 reprises et s'y arrêtera pour la première fois en 2011 pour l'arrivée de la 18e étape, la plus haute de son histoire : 2 646 m. Ce col mythique est le terrain de prédilection d'extraordinaires passes d'armes entre coureurs, des plus grands exploits et des plus grandes défaillances... C'est cette histoire épique que raconte ce "Sommet des guerriers" superbement illustré grâce aux archives du journal "L'Equipe".

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 128  pages
  • Dimensions :  2.0cmx24.5cmx27.5cm
  • Poids : 1011.5g
  • Editeur :   L'equipe Editions Paru le
  • Collection : BEAUX LIVRES
  • ISBN :  2363470060
  • EAN13 :  9782363470065
  • Classe Dewey :  796
  • Langue : Français

D'autres livres de Patrick Fillion

Le Ventoux sommet de la folie

C'est une pyramide de calcaire de vingt-cinq kilomètres de long, en plein coeur de la Provence. Presque une anomalie de la nature. Son crâne dégarni culmine à 1 912m... Le mont Ventoux fait office de théâtre de plein air et accueille un festival itinérant célèbre dans le monde entier : [...

Le Tourmalet : Sommet des tourments

Le Tourmalet, c'est le lieu où ont été célébrées, il y a cent ans tout juste, les noces improbables de la Grande Boucle avec la montagne, alors accessible seulement par des chemins défoncés, creusés de périlleuses ornières. C'est le lieu initiatique où un coureur cycliste accomplit son c...

L'invasion des Félinoïdes

Camili-Cat a enfin retrouvé ses congénères Félinoïdes, mais ceux-ci ont été réduits en esclavage... par sa propre soeur, Mina, qu'il croyait morte depuis des années ! Tandis que ses amis Locus, Félicia et Lanor débarquent sur Pillahr pour le sauver, c'est à une tout autre stratégie mobi...

Deimos

Deimos, ancien démon passé dans le camp du Bien, est envoyé sur Terre pour retrouver Cardinal, un ange tombé entre les mains d'une secte satanique dirigée par Kelso. Malheureusement, Deimos est à son tour fait prisonnier et Kelso s'empare de sa puissance en buvant son nectar... Patrick Fillion...

Voir tous les livres de Patrick Fillion

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Au lendemain de la première ascension du col du Galibier dans le Tour de France, Henri Desgrange, le créateur de l'épreuve en 1903, écrit dans le quotidien "L'Auto", ancêtre de l'équipe : "O Sappey ! O Laffrey !O col Bayard ! O tourmalet ! Je ne faillirai pas à mon devoir en proclamant qu'à côté du Galibier, vous êtes de la pâle et vulgaire bibine : devant ce géant, il n'y a plus qu'à tirer son bonnet et à saluer bien bas !" C'était en 1911. Depuis le peloton du Tour de France a franchi ce col à 57 reprises et s'y arrêtera pour la première fois en 2011 pour l'arrivée de la 18e étape, la plus haute de son histoire : 2 646 m. Ce col mythique est le terrain de prédilection d'extraordinaires passes d'armes entre coureurs, des plus grands exploits et des plus grandes défaillances... C'est cette histoire épique que raconte ce "Sommet des guerriers" superbement illustré grâce aux archives du journal "L'Equipe".