share_book
Envoyer cet article par e-mail

Monstres, sirènes et centaures : Symboles de l'art roman

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Monstres, sirènes et centaures : Symboles de l'art roman

Monstres, sirènes et centaures : Symboles de l'art roman

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Monstres, sirènes et centaures : Symboles de l'art roman"

Les églises romanes sont de véritables " livres de pierres " pour un très grand nombre de chrétiens du XIe et XIIe siècles, le plus souvent illettrés. Elles sont tout d'abord des églises chrétiennes. Les imagiers romans qui en ont sculpté les pierres ne prétendaient pas faire des oeuvres artistiques, mais entendaient représenter un enseignement chrétien. Les commentaires qui accompagnent dans cet ouvrage les deux cent quarante illustrations nous permettent de découvrir que nos ancêtres de l'époque romane avaient une connaissance approfondie de l'homme et de son monde intérieur, de son âme. L'ensemble de l'ouvrage constitue une sorte de catéchèse qui illustre parfaitement la mentalité très concrète des chrétiens de l'Occident. Les sculptures décryptées se révèlent les gardiennes d'un enseignement aussi original que vigoureux, qui rejoint d'autres traditions spirituelles, découvrant ainsi de vastes réseaux de concordances assez fascinants. Grâce à l'étude de huit mille photographies, les auteurs ont cherché les motivations de l'imagier roman et pensent les avoir trouvées. L'analyse des sculptures propose une méthode de déchiffrage qui utilise un symbolisme très accessible, et dont tout un chacun pourra, s'il le désire, éprouver l'efficacité, en visitant une église romane. Les photographies présentées dans cet ouvrage ont été prises, pour une grande part, dans des églises de France peu connues. Dans cet ouvrage, Anne et Robert Blanc nous parlent des centaures et des centauresses, des sirènes et des dracs qui illustrent les étapes de cette grande aventure intérieure qui conduit, pas à pas, vers notre unité profonde.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 234  pages
  • Dimensions :  1.8cmx17.4cmx24.6cm
  • Poids : 1378.9g
  • Editeur :   Editions Du Rocher Paru le
  • Collection : PIERRE PHILOSOP
  • ISBN :  226805747X
  • EAN13 :  9782268057477
  • Classe Dewey :  730
  • Langue : Français

D'autres livres de  Robert Blanc

Cuisine des Fleurs, Feuilles et petites Salades

Voici, avec ce petit livre, le dixième de la collection des " Petits Bonheurs Maison ", une jolie balade de santé. C'est une promenade de nature, de fantaisie et de poésie gourmande. Les fleurs en beignets, en petits farcis, en infusions parfumées, en petites gourmandises, en décoration, [.....

Voir tous les livres de  Robert Blanc

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Les églises romanes sont de véritables " livres de pierres " pour un très grand nombre de chrétiens du XIe et XIIe siècles, le plus souvent illettrés. Elles sont tout d'abord des églises chrétiennes. Les imagiers romans qui en ont sculpté les pierres ne prétendaient pas faire des oeuvres artistiques, mais entendaient représenter un enseignement chrétien. Les commentaires qui accompagnent dans cet ouvrage les deux cent quarante illustrations nous permettent de découvrir que nos ancêtres de l'époque romane avaient une connaissance approfondie de l'homme et de son monde intérieur, de son âme. L'ensemble de l'ouvrage constitue une sorte de catéchèse qui illustre parfaitement la mentalité très concrète des chrétiens de l'Occident. Les sculptures décryptées se révèlent les gardiennes d'un enseignement aussi original que vigoureux, qui rejoint d'autres traditions spirituelles, découvrant ainsi de vastes réseaux de concordances assez fascinants. Grâce à l'étude de huit mille photographies, les auteurs ont cherché les motivations de l'imagier roman et pensent les avoir trouvées. L'analyse des sculptures propose une méthode de déchiffrage qui utilise un symbolisme très accessible, et dont tout un chacun pourra, s'il le désire, éprouver l'efficacité, en visitant une église romane. Les photographies présentées dans cet ouvrage ont été prises, pour une grande part, dans des églises de France peu connues. Dans cet ouvrage, Anne et Robert Blanc nous parlent des centaures et des centauresses, des sirènes et des dracs qui illustrent les étapes de cette grande aventure intérieure qui conduit, pas à pas, vers notre unité profonde.