share_book
Envoyer cet article par e-mail

Voyager avec Jacques Derrida - La Contre-allée

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Voyager avec Jacques Derrida - La Contre-allée

Voyager avec Jacques Derrida - La Contre-allée

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Voyager avec Jacques Derrida - La Contre-allée"

"Voyager avec Derrida revient d'abord à découvrir que tout ce qui s'est appelé "voyage" (...) a toujours présupposé, comme sa condition de possibilité, une solidarité indéfectible, voire une synonymie entre deux termes : dériver et arriver (...). La logique d'une telle solidarité présuppose que tout ce qui arrive dérive; cet axiome commande le rapport essentiel que le voyage entretient avec la destination, avec l'événement, avec la vérité." Comme si elle feignait de chercher, dans de nombreux textes de Derrida, une boussole perdue, un principe de destination (ou de désorientation), Catherine Malabou explore l'expérience autant que la pensée du voyage. Elle dessine, sans carte, trois voies : - 1 la déconstruction du schéma dérivatif qui soutient traditionnellement l'odyssée du sens, - 2 l'esquisse d'une traversée biographique, - 3 l'abord de l'autre et l'imminence de l'arrivant absolu. Lui-même en voyage, d'Istanbul à Laguna en Californie, de Turin à Baltimore, de New York à Tunis, entre la Pologne, Israël et la Palestine, Jacques Derrida confie en contrepoint (ou contre-allée) ses réflexions à Catherine Malabou alors qu'il attend puis lit son texte. Il lui rappelle les origines du redoutable mot "voyage" dans sa vie et son amour mortel pour tant de lieux. Une correspondance se cherche ainsi entre deux traversées, elle parie sur la perte dont on part et la chance du départ : "D'une certaine façon, il n'y a peut-être de voyage digne de ce nom que là où, à tous les sens de ce mot, on se perd, [...] on le risque, sans même prendre ou assumer ce risque : non pas même de se perdre mais d'être perdu. Pour soi. N'accorder de privilège, ergo, à aucun de ces trois mots : "Où suis-je"."

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 308  pages
  • Dimensions :  2.6cmx15.2cmx21.4cm
  • Poids : 739.4g
  • Editeur :   Quinzaine Littéraire Paru le
  • Collection : Voyager avec Jacques Derrida
  • ISBN :  2910491080
  • EAN13 :  9782910491086
  • Classe Dewey :  140
  • Langue : Français

D'autres livres de Jacques Derrida

La voix et le phénomène

« Le silence phénoménologique ne peut donc se reconstituer que par une double exclusion ou une double réduction : celle du rapport à l'autre en moi dans la communication indicative, celle de l'expression comme couche ultérieure, supérieure et extérieure à celle du sens. C'est dans le [.....

Prix : 137 DH
Foi et savoir

Comment penser la religion aujourd'hui, sans rompre avec la tradition philosophique ? Et qu'est- ce que pardonner après la Shoa, si le seul pardon qui vaille consiste à pardonner l'impardonnable ? Foi et Savoir et Le Siècle et le Pardon (entretien avec Michel Wieviorka) sont deux jalons [......

Prix : 76 DH

Séminaire, La bête et le souverain

Jacques Derrida a consacré, on le sait, une grande partie de sa vie à l'enseignement : à la Sorbonne d'abord, puis durant une vingtaine d'années à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm et enfin, de 1984 à sa mort, à l'École des hautes études en sciences sociales, ainsi que dans [....

Voir tous les livres de Jacques Derrida

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

"Voyager avec Derrida revient d'abord à découvrir que tout ce qui s'est appelé "voyage" (...) a toujours présupposé, comme sa condition de possibilité, une solidarité indéfectible, voire une synonymie entre deux termes : dériver et arriver (...). La logique d'une telle solidarité présuppose que tout ce qui arrive dérive; cet axiome commande le rapport essentiel que le voyage entretient avec la destination, avec l'événement, avec la vérité." Comme si elle feignait de chercher, dans de nombreux textes de Derrida, une boussole perdue, un principe de destination (ou de désorientation), Catherine Malabou explore l'expérience autant que la pensée du voyage. Elle dessine, sans carte, trois voies : - 1 la déconstruction du schéma dérivatif qui soutient traditionnellement l'odyssée du sens, - 2 l'esquisse d'une traversée biographique, - 3 l'abord de l'autre et l'imminence de l'arrivant absolu. Lui-même en voyage, d'Istanbul à Laguna en Californie, de Turin à Baltimore, de New York à Tunis, entre la Pologne, Israël et la Palestine, Jacques Derrida confie en contrepoint (ou contre-allée) ses réflexions à Catherine Malabou alors qu'il attend puis lit son texte. Il lui rappelle les origines du redoutable mot "voyage" dans sa vie et son amour mortel pour tant de lieux. Une correspondance se cherche ainsi entre deux traversées, elle parie sur la perte dont on part et la chance du départ : "D'une certaine façon, il n'y a peut-être de voyage digne de ce nom que là où, à tous les sens de ce mot, on se perd, [...] on le risque, sans même prendre ou assumer ce risque : non pas même de se perdre mais d'être perdu. Pour soi. N'accorder de privilège, ergo, à aucun de ces trois mots : "Où suis-je"."