share_book
Envoyer cet article par e-mail

Littérature française du XVIe siècle

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Littérature française du XVIe siècle

Littérature française du XVIe siècle

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Littérature française du XVIe siècle"

Au premier regard, le XVIe siècle, c'est la littérature en sa verdeur, le " beau verger des lettres plantureux " chanté par Clément Marot, un printemps poétique et simultanément, par les voles austères de l'humanisme érudit, un retour aux origines du savoir occidental, de l'Orient sémitique à la Grèce classique. Le siècle de Rabelais, de Louise Labé et de Ronsard reste à jamais marqué dans la mémoire collective comme le temps d'une adolescence comblée. Mais le XVIe siècle n'est pas qu'un matin prometteur. Il a son midi et son crépuscule. A peine triomphante, la Renaissance entre en crise. Aux guerres d'Italie succèdent les guerres de Religion. Le rêve de concorde entre les peuples, la quête de l'unité entre les traditions philosophiques et spirituelles les plus hétérogènes, l'aspiration même de l'humanisme à l'universalité se brisent sur l'émergence d'orthodoxies nouvelles et de nouvelles intolérances. D'où les questions, tour à tour ironiques ou pressantes, narquoises ou angoissées, que les auteurs du XVIe siècle ont lancées jusqu'à nous. L'ambition de ce livre est de rendre toute son actualité brûlante à cette interrogation multiforme, tout en replaçant le fait littéraire au sens large, les écrivains et leurs oeuvres, au sein d'une expérience historique unique.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 520  pages
  • Dimensions :  3.2cmx15.2cmx21.0cm
  • Poids : 621.4g
  • Editeur :   Presses Universitaires De France - Puf Paru le
  • Collection : Premier cycle
  • ISBN :  2130482236
  • EAN13 :  9782130482239
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Au premier regard, le XVIe siècle, c'est la littérature en sa verdeur, le " beau verger des lettres plantureux " chanté par Clément Marot, un printemps poétique et simultanément, par les voles austères de l'humanisme érudit, un retour aux origines du savoir occidental, de l'Orient sémitique à la Grèce classique. Le siècle de Rabelais, de Louise Labé et de Ronsard reste à jamais marqué dans la mémoire collective comme le temps d'une adolescence comblée. Mais le XVIe siècle n'est pas qu'un matin prometteur. Il a son midi et son crépuscule. A peine triomphante, la Renaissance entre en crise. Aux guerres d'Italie succèdent les guerres de Religion. Le rêve de concorde entre les peuples, la quête de l'unité entre les traditions philosophiques et spirituelles les plus hétérogènes, l'aspiration même de l'humanisme à l'universalité se brisent sur l'émergence d'orthodoxies nouvelles et de nouvelles intolérances. D'où les questions, tour à tour ironiques ou pressantes, narquoises ou angoissées, que les auteurs du XVIe siècle ont lancées jusqu'à nous. L'ambition de ce livre est de rendre toute son actualité brûlante à cette interrogation multiforme, tout en replaçant le fait littéraire au sens large, les écrivains et leurs oeuvres, au sein d'une expérience historique unique.