share_book
Envoyer cet article par e-mail

Tristan Corbière: Une vie à-peu-près

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Tristan Corbière: Une vie à-peu-près

Tristan Corbière: Une vie à-peu-près

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Tristan Corbière: Une vie à-peu-près"

      Depuis Verlaine, quelques poètes ont eu le redoutable privilège d’être appelés « maudits ». Mallarmé, Rimbaud, Corbière se sont vus décerner un pareil titre. Les deux premiers ont hardiment franchi la barre de cette malédiction imposée. Tristan Corbière, quant à lui, n’a pas eu la même chance.       Laissé pour compte malgré son unique et admirable recueil des Amours Jaunes, qu’il appelait son « monstre de livre », il attend encore pour sortir de l’ombre, en dépit de la renommée de son oeuvre dans les pays de langue anglaise et italienne. Une seule biographie le concernant, celle de René Martineau, publiée en 1905 et rééditée augmentée en 1925, a tenté de recomposer les phases mal connues de son existence. Bien peu, depuis, ont tenté de lui donner plus de réalité. Et, de fait, que dire d’un homme, né en 1845, dont ne restent que quatre lettres pour connaître les douze dernières années de sa vie ?       C’est pourtant ce qui fut tenté avec ce Tristan Corbière du XXIe siècle qui, combinant documents, manuscrits, peintures et photographies, affiliant les intuitions, poursuivant des voies inusitées ou méconnues, tirant le fil des poèmes et recréant les voyages, en est venu à prendre l’importance que l’on voit, tout en décrivant la plus surprenante découverte : les trente pages inédites, dessins, gouaches, vers et proses de l’album Louis Noir.       Voici donc un Corbière autant parisien que breton, autant fils à papa que bohème de chic, autant peintre que poète, un autre décidément, pourvu de cette vie « à-peu-près » dont il n’a jamais caché qu’il la voulait ainsi, style plus que contenu, cabotage, cabotinage et grand large. Poète et essayiste, Jean-Luc Steinmetz est l'auteur de plusieurs biographies, notamment de Stéphane Mallarmé (Fayard, 1998, prix Castex de l'Institut de France et prix H. Mondor de l'Académie française), Pétrus Borel (Fayard, 2002).

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 532  pages
  • Dimensions :  3.0cmx15.0cmx23.6cm
  • Poids : 839.1g
  • Editeur :   Fayard Paru le
  • Collection : Biographies Littéraires
  • ISBN :  2213631107
  • EAN13 :  9782213631103
  • Classe Dewey :  809
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Luc Steinmetz

Le dépositaire et autres poèmes : Suivi de Kritike (lignes de crète III)

Dans l'exploration du temps qu'elle suppose, la poésie s'adonne autant au présent qu'à la mémoire. La première partie de ce livre recueille (mais n'est-ce pas « lire » ?). Ce n'est pas le passé qui est alors envisagé, mais l'instant tel qu'il peut s'offrir, sans extases dûment affichées, ...

Arthur Rimbaud : Une question de présence

Etoile filante de la littérature, enfant terrible des lettres, la légende de Rimbaud perdure. Le tempérament dont il fit preuve, la complexe et poignante relation qu'il entretint avec Verlaine et les scandales qu'il aima provoquer y sont pour quelque chose. Il reste pourtant à comprendre l'oeuvr...

Philippe Jacottet

Jean-Luc Steinmetz est à la fois poète et professeur d'université. On lui doit différents recueils de poèmes, dont Chute libre dans le matin, La Ligne de ciel et Jusqu'à (Le Castor Astral), des essais (La Poésie et ses raisons, paru aux éditions José Corti) et deux biographies importantes :...

Voir tous les livres de Jean-Luc Steinmetz

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

      Depuis Verlaine, quelques poètes ont eu le redoutable privilège d’être appelés « maudits ». Mallarmé, Rimbaud, Corbière se sont vus décerner un pareil titre. Les deux premiers ont hardiment franchi la barre de cette malédiction imposée. Tristan Corbière, quant à lui, n’a pas eu la même chance.       Laissé pour compte malgré son unique et admirable recueil des Amours Jaunes, qu’il appelait son « monstre de livre », il attend encore pour sortir de l’ombre, en dépit de la renommée de son oeuvre dans les pays de langue anglaise et italienne. Une seule biographie le concernant, celle de René Martineau, publiée en 1905 et rééditée augmentée en 1925, a tenté de recomposer les phases mal connues de son existence. Bien peu, depuis, ont tenté de lui donner plus de réalité. Et, de fait, que dire d’un homme, né en 1845, dont ne restent que quatre lettres pour connaître les douze dernières années de sa vie ?       C’est pourtant ce qui fut tenté avec ce Tristan Corbière du XXIe siècle qui, combinant documents, manuscrits, peintures et photographies, affiliant les intuitions, poursuivant des voies inusitées ou méconnues, tirant le fil des poèmes et recréant les voyages, en est venu à prendre l’importance que l’on voit, tout en décrivant la plus surprenante découverte : les trente pages inédites, dessins, gouaches, vers et proses de l’album Louis Noir.       Voici donc un Corbière autant parisien que breton, autant fils à papa que bohème de chic, autant peintre que poète, un autre décidément, pourvu de cette vie « à-peu-près » dont il n’a jamais caché qu’il la voulait ainsi, style plus que contenu, cabotage, cabotinage et grand large. Poète et essayiste, Jean-Luc Steinmetz est l'auteur de plusieurs biographies, notamment de Stéphane Mallarmé (Fayard, 1998, prix Castex de l'Institut de France et prix H. Mondor de l'Académie française), Pétrus Borel (Fayard, 2002).