share_book
Envoyer cet article par e-mail

Maximilien Kolbe : Prêtre, journaliste et martyr (1894-1941)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Maximilien Kolbe : Prêtre, journaliste et martyr (1894-1941)

Maximilien Kolbe : Prêtre, journaliste et martyr (1894-1941)

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Maximilien Kolbe : Prêtre, journaliste et martyr (1894-1941)"

Né en Pologne à la fin du XIXe siècle, Raymond Kolbe, futur père Maximilien-Marie, est marqué à jamais par une apparition de la Vierge durant son enfance. Devenu prêtre franciscain, il fonde une chevalerie spirituelle prônant le don total de soi à Marie, puis un journal destiné à en diffuser l'esprit. En 1927, il bâtit un couvent près de Varsovie, où vivront près de huit cents religieux, et qui abritera une maison d'édition et une station de radio, toutes deux vouées à promouvoir la vénération de la Vierge. En 1939, le couvent cache des réfugiés polonais et des juifs. Le 17 février 1941, le père Kolbe est arrêté par la Gestapo et transféré à Auschwitz où il se sacrifie en se portant volontaire pour remplacer un homme condamné par les nazis à mourir de faim. Cette fin tragique et héroïque avait jusqu'ici masqué la trajectoire hors du commun de ce patron de presse avant l'heure, qui n'hésita pas à aller jusqu'au Japon pour convertir les âmes. Dans cette biographie richement documentée, Philippe Maxence rend un vibrant hommage à ce prêtre qui fut canonisé comme martyr par Jean-Paul II.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 320  pages
  • Dimensions :  2.8cmx14.0cmx20.8cm
  • Poids : 381.0g
  • Editeur :   Librairie Académique Perrin Paru le
  • ISBN :  2262028680
  • EAN13 :  9782262028688
  • Classe Dewey :  274
  • Langue : Français

D'autres livres de Philippe Maxence

L'univers de G.K. Chesterton : petit dictionnaire raisonné

Auteur de plus de cent livres, maître du suspense, de l'humour et de la polémique, le romancier et poète Gilbert. Keith Chesterton (1874-1936) a bâti une œuvre qui a vite traversé les frontières de son Angleterre natale. En dépit de sa série des " Father Brown ", son héros de prêtre déte...

Pour le réenchantement du monde. Une introduction à Chesterton

Tout le monde a entendu parler de Chesterton, du Chesterton de L'Homme éternel, d'Orthodoxie, des aventures du Father Brown. Son nom résonne comme celui d'un classique, d'un grand homme, une grande figure littéraire et religieuse de l'Angleterre. Trop connu Chesterton ? Plutôt mal connu ou connu...

Réenchantement du monde : Une introduction à Chesterton

Tout le monde a entendu parler de Chesterton, du Chesterton de L'Homme éternel, d'Orthodoxie, des aventures du Father Brown. Son nom résonne comme celui d'un classique, d'un grand homme, une grande figure littéraire et religieuse de l'Angleterre. Trop connu Chesterton ? Plutôt mal connu ou connu...

Voir tous les livres de Philippe Maxence

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Né en Pologne à la fin du XIXe siècle, Raymond Kolbe, futur père Maximilien-Marie, est marqué à jamais par une apparition de la Vierge durant son enfance. Devenu prêtre franciscain, il fonde une chevalerie spirituelle prônant le don total de soi à Marie, puis un journal destiné à en diffuser l'esprit. En 1927, il bâtit un couvent près de Varsovie, où vivront près de huit cents religieux, et qui abritera une maison d'édition et une station de radio, toutes deux vouées à promouvoir la vénération de la Vierge. En 1939, le couvent cache des réfugiés polonais et des juifs. Le 17 février 1941, le père Kolbe est arrêté par la Gestapo et transféré à Auschwitz où il se sacrifie en se portant volontaire pour remplacer un homme condamné par les nazis à mourir de faim. Cette fin tragique et héroïque avait jusqu'ici masqué la trajectoire hors du commun de ce patron de presse avant l'heure, qui n'hésita pas à aller jusqu'au Japon pour convertir les âmes. Dans cette biographie richement documentée, Philippe Maxence rend un vibrant hommage à ce prêtre qui fut canonisé comme martyr par Jean-Paul II.