share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'homme et le vivant : Sciences de l'homme et sciences de la vie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'homme et le vivant : Sciences de l'homme et sciences de la vie

L'homme et le vivant : Sciences de l'homme et sciences de la vie

Collectif,   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'homme et le vivant : Sciences de l'homme et sciences de la vie"

Le débat contemporain sur la question du vivant tourne généralement autour des conséquences technologiques et pratiques de la biologie moderne, notamment dans le domaine médical. Mais ce débat en cache souvent un autre, plus fondamental, relatif à la place de l'humain dans l'ordre du vivant. Le développement actuel des sciences de la vie et des sciences cognitives remet en effet en cause, de façon profonde, les frontières classiques entre l'esprit et le corps, l'animalité et l'humanité, la rature et la culture... Aujourd'hui, comme au XIXe siècle, les sciences humaines doivent donc à nouveau affirmer leur autonomie par rapport aux dérives biologisantes dans l'interprétation de l'humain. Mais il ne suffit plus de revendiquer une spécificité de l'homme garantie par l'histoire et la culture, car tout ce qu'on a coutume d'attribuer en propre à l'humain, comme l'organisation sociale, la vie culturelle, la technique, le langage, les sentiments moraux ou la connaissance d'autrui, fait aujourd'hui l'objet de travaux qui visent à en montrer le fondement biologique et évolutionnaire, ainsi que la présence dans d'autres espèces animales. En confrontant les philosophies classiques de l'âme aux théories naturalistes modernes de l'esprit, en réexaminant attentivement les thèmes de la rationalité, de l'humanité et de l'animalité, et enfin en s'interrogeant sur les conséquences du naturalisme génétique dans l'analyse et la pratique sociale, cet ouvrage vise à apporter un éclairage nouveau et actualisé sur les rapports entre sciences de l'homme et sciences de la vie.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 404  pages
  • Dimensions :  2.4cmx15.0cmx21.0cm
  • Poids : 938.9g
  • Editeur :   Presses Universitaires De France - Puf Paru le
  • Collection : Science, histoire et société
  • ISBN :  2130540791
  • EAN13 :  9782130540793
  • Classe Dewey :  570
  • Langue : Français

D'autres livres de Patrick Pharo

La Logique du respect

Même si sur le plan des principes, il s'agit d'un acquis irréversible, sur le plan pratique, des progrès restent à faire. Patrick Pharo s'interroge sur ce concept de respect si important pour la bonne marche de la société (famille, école, entreprise…) et explique minutieusement ce qui [.....

Morale et Sociologie : Travaux pratiques

La sociologie a introduit deux types de considérations nouvelles par rapport à la tradition philosophique : l'étude des faits sociaux et l'analyse du sens de l'action sociale. Le divorce entre les deux disciplines aurait dû être atténué par l'intérêt initial des sociologues pour les questio...

Le Sens de la justice : Essai de sémantique sociologique

A la différence des philosophes qui recherchent les critères généraux de la justice, les sociologues constatent habituellement une grande diversité, parfois même un antagonisme, des conceptions de la justice suivant les cultures ou les situations. Pourtant, su le sens subjectif de la justice e...

Philosophie pratique de la drogue

Comment devient-on dépendant aux drogues et autres consommations psycho-actives ? Comment essaie-t-on d'en sortir ? Que valent les politiques publiques de la drogue ? Telles sont les questions abordées dans cet ouvrage, traitées à partir de témoignages d'usagers, recueillis à Paris et à New Y...

Voir tous les livres de Patrick Pharo

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le débat contemporain sur la question du vivant tourne généralement autour des conséquences technologiques et pratiques de la biologie moderne, notamment dans le domaine médical. Mais ce débat en cache souvent un autre, plus fondamental, relatif à la place de l'humain dans l'ordre du vivant. Le développement actuel des sciences de la vie et des sciences cognitives remet en effet en cause, de façon profonde, les frontières classiques entre l'esprit et le corps, l'animalité et l'humanité, la rature et la culture... Aujourd'hui, comme au XIXe siècle, les sciences humaines doivent donc à nouveau affirmer leur autonomie par rapport aux dérives biologisantes dans l'interprétation de l'humain. Mais il ne suffit plus de revendiquer une spécificité de l'homme garantie par l'histoire et la culture, car tout ce qu'on a coutume d'attribuer en propre à l'humain, comme l'organisation sociale, la vie culturelle, la technique, le langage, les sentiments moraux ou la connaissance d'autrui, fait aujourd'hui l'objet de travaux qui visent à en montrer le fondement biologique et évolutionnaire, ainsi que la présence dans d'autres espèces animales. En confrontant les philosophies classiques de l'âme aux théories naturalistes modernes de l'esprit, en réexaminant attentivement les thèmes de la rationalité, de l'humanité et de l'animalité, et enfin en s'interrogeant sur les conséquences du naturalisme génétique dans l'analyse et la pratique sociale, cet ouvrage vise à apporter un éclairage nouveau et actualisé sur les rapports entre sciences de l'homme et sciences de la vie.