share_book
Envoyer cet article par e-mail

Heidegger et le christianisme : L'explication silencieuse

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Heidegger et le christianisme : L'explication silencieuse

Heidegger et le christianisme : L'explication silencieuse

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Heidegger et le christianisme : L'explication silencieuse"

" Et qui pourrait méconnaître que tout ce chemin s'accompagna silencieusement d'une explication avec le christianisme ? ", confiait Heidegger au terme du long débat qu'il- engagea avec l'histoire de la métaphysique. Dès lors que la méditation du destin de l'être et la confrontation avec la révélation participent d'un même mouvement, où convient-il d'en rechercher l'articulation, sinon là où l'être s'est initialement éclairci, là où il a été initialement dit ? Interprétant la parole d'Anaximandre tout en retraçant la généalogie de la différence ontologique sur laquelle repose la pensée grecque et l'ensemble de la métaphysique, Heidegger, par sa langue même, fait appel au domaine d'expérience de la foi. Mais si la détermination de ce qui est grec emprunte à la lumière chrétienne, quel sens revêt alors la tâche de penser " par-delà le grec " ce dont 1e grec provient ? D. F.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 138  pages
  • Dimensions :  1.4cmx14.8cmx21.6cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Presses Universitaires De France - Puf Paru le
  • Collection : Epiméthée
  • ISBN :  2130542298
  • EAN13 :  9782130542292
  • Classe Dewey :  193
  • Langue : Français

D'autres livres de Didier Franck

Nietzsche et l'ombre de Dieu

Comment surmonter le nihilisme quand, pour Nietzsche, il se confond avec le christianisme ? L'essence de la technique est-elle exclusivement reconductible au destin de l'être ? N'accomplit-elle pas aussi la parole de l'Ancien Testament selon laquelle l'homme doit soumettre la terre et tout ce [....

Dramatique des phénomènes

Pratiquer la phénoménologie, c'est reconduire les choses et les concepts aux horizons ou aux situations selon lesquels nous y accédons. Qu'advient-il si cet accès n'est plus seulement le fait du regard objectivant de la conscience ou de la préoccupation de l'existant mais également l'oeuvre du...

Voir tous les livres de Didier Franck

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" Et qui pourrait méconnaître que tout ce chemin s'accompagna silencieusement d'une explication avec le christianisme ? ", confiait Heidegger au terme du long débat qu'il- engagea avec l'histoire de la métaphysique. Dès lors que la méditation du destin de l'être et la confrontation avec la révélation participent d'un même mouvement, où convient-il d'en rechercher l'articulation, sinon là où l'être s'est initialement éclairci, là où il a été initialement dit ? Interprétant la parole d'Anaximandre tout en retraçant la généalogie de la différence ontologique sur laquelle repose la pensée grecque et l'ensemble de la métaphysique, Heidegger, par sa langue même, fait appel au domaine d'expérience de la foi. Mais si la détermination de ce qui est grec emprunte à la lumière chrétienne, quel sens revêt alors la tâche de penser " par-delà le grec " ce dont 1e grec provient ? D. F.