share_book
Envoyer cet article par e-mail

Proust et la Photographie la Résurrection de Venise

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Proust et la Photographie la Résurrection de Venise

Proust et la Photographie la Résurrection de Venise

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Proust et la Photographie la Résurrection de Venise"

Accompagnée d une lettre inédite de Marcel Proust, voici la réédition d un essai de 1982 du plus grand historien français de la photographie, Jean-François Chevrier Le livre se compose de deux parties. Proust et la photographie propose une analogie entre la mémoire involontaire, à l origine de la vocation littéraire de l auteur d À la recherche du temps perdu, et les mécanismes inconscients à l oeuvre dans la photographie. La résurrection de Venise assemble des fragments : un brouillon pour Le Temps retrouvé, une lettre inédite de Proust de 1903, des croquis et daguerréotypes de l historien de l art John Ruskin (dont l importance de la pensée pour Proust est connue), qui mettent l accent sur la place de Venise dans la genèse de la Recherche. Dans un essai rédigé pour ce recueil, Jean-François Chevrier entre dans ce réseau de correspondances, soulignant la place de la correspondance dans l élaboration d une écriture qui, en 1903, « s agite dans les ténèbres ». Le recueil s achève sur un épilogue qui met à nouveau face à face Proust et Ruskin, autour du « petit monstre » de la cathédrale de Rouen gravé par Ruskin et remarqué par Proust. De quoi ce petit monstre est-il l image, si ce n est de l humain innommé, éternellement perdu de vue et retrouvé par la force de la pensée ?

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 128  pages
  • Dimensions :  1.4cmx16.8cmx23.6cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Arachnéen Paru le
  • ISBN :  2952930228
  • EAN13 :  9782952930222
  • Classe Dewey :  843.912
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Accompagnée d une lettre inédite de Marcel Proust, voici la réédition d un essai de 1982 du plus grand historien français de la photographie, Jean-François Chevrier Le livre se compose de deux parties. Proust et la photographie propose une analogie entre la mémoire involontaire, à l origine de la vocation littéraire de l auteur d À la recherche du temps perdu, et les mécanismes inconscients à l oeuvre dans la photographie. La résurrection de Venise assemble des fragments : un brouillon pour Le Temps retrouvé, une lettre inédite de Proust de 1903, des croquis et daguerréotypes de l historien de l art John Ruskin (dont l importance de la pensée pour Proust est connue), qui mettent l accent sur la place de Venise dans la genèse de la Recherche. Dans un essai rédigé pour ce recueil, Jean-François Chevrier entre dans ce réseau de correspondances, soulignant la place de la correspondance dans l élaboration d une écriture qui, en 1903, « s agite dans les ténèbres ». Le recueil s achève sur un épilogue qui met à nouveau face à face Proust et Ruskin, autour du « petit monstre » de la cathédrale de Rouen gravé par Ruskin et remarqué par Proust. De quoi ce petit monstre est-il l image, si ce n est de l humain innommé, éternellement perdu de vue et retrouvé par la force de la pensée ?