share_book
Envoyer cet article par e-mail

Où va-t-on après la mort ? : Le discours protestant sur l'au-delà : XVIe-XVIIIe siècles

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Où va-t-on après la mort ? : Le discours protestant sur l'au-delà : XVIe-XVIIIe siècles

Où va-t-on après la mort ? : Le discours protestant sur l'au-delà : XVIe-XVIIIe siècles

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Où va-t-on après la mort ? : Le discours protestant sur l'au-delà : XVIe-XVIIIe siècles"

Le mystère de la vie après la mort est un motif fondateur de toutes les religions. Dans le christianisme, de nombreuses variations sur le paradis, l'enfer, le jugement et le royaume alimentent une vision du monde qui ne s'arrête pas à la vie terrestre. Au sein du protestantisme, le discours sur l'" après vie" paraît à première vue moins développé que dans d'autres confessions, en raison d'une insistance toute particulière sur la transcendance du divin que l'on ne saurait réduire aux projections de l'imagination quand elles portent sur l'inconnaissable. Pourtant, depuis le XVIe siècle, nombre de protestants, notamment dans les pays anglo-saxons, ont élaboré des discours et des visions très détaillées sur l'au-delà. Lors du Grand Réveil au XVIIIe siècle, par exemple, anges ou démons s'inscrivent dans l'imaginaire des croyants grâce à des écrivains de génie que l'on découvre avec bonheur dans ce livre. La figure du diable y acquiert une dimension particulière, contribuant notamment à nourrir une piété manichéenne encore visible aujourd'hui dans des expressions fondamentalistes.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 223  pages
  • Dimensions :  2.5cmx14.5cmx22.4cm
  • Poids : 317.5g
  • Editeur :   Labor Et Fides Paru le
  • Collection : Histoire et societe
  • ISBN :  2830913434
  • EAN13 :  9782830913439
  • Classe Dewey :  236.2
  • Langue : Français

D'autres livres de Liliane Crété

Les Tudors

Dynastie mythique, les Tudors ont régné pendant plus d'un siècle, entre 1457 et 1603, faisant entrer l'Angleterre dans les temps modernes. De Henry VII à Elizabeth Ire, ce sont cinq souverains qui se sont succédé, parmi lesquels des figures devenues légendaires : Henry VIII, monarque de la...

Voir tous les livres de Liliane Crété

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le mystère de la vie après la mort est un motif fondateur de toutes les religions. Dans le christianisme, de nombreuses variations sur le paradis, l'enfer, le jugement et le royaume alimentent une vision du monde qui ne s'arrête pas à la vie terrestre. Au sein du protestantisme, le discours sur l'" après vie" paraît à première vue moins développé que dans d'autres confessions, en raison d'une insistance toute particulière sur la transcendance du divin que l'on ne saurait réduire aux projections de l'imagination quand elles portent sur l'inconnaissable. Pourtant, depuis le XVIe siècle, nombre de protestants, notamment dans les pays anglo-saxons, ont élaboré des discours et des visions très détaillées sur l'au-delà. Lors du Grand Réveil au XVIIIe siècle, par exemple, anges ou démons s'inscrivent dans l'imaginaire des croyants grâce à des écrivains de génie que l'on découvre avec bonheur dans ce livre. La figure du diable y acquiert une dimension particulière, contribuant notamment à nourrir une piété manichéenne encore visible aujourd'hui dans des expressions fondamentalistes.