share_book
Envoyer cet article par e-mail

Bienvenue à Oakland

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Bienvenue à Oakland

Bienvenue à Oakland

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Bienvenue à Oakland"

          États-Unis, de nos jours. T-Bird Murphy, la quarantaine, fils d’immigrés irlandais, se terre dans un box de parking. On le soupçonne d’un crime qu’il n’a peut-être pas commis.       Incarnation du quart-monde occidental, T-Bird écrit sa rage. Un long monologue intérieur, animé par les figures de son passé, qui vient tromper sa solitude et mettre des mots sur la violence de l’exclusion.       T-Bird a grandi dans le ghetto noir et mexicain d’Oakland, une ville industrielle qui rejette les Noirs, les Chicanos et les Blancs pauvres vers les décharges, sur les bords pollués de la baie de San Francisco.       Pour faire mentir le destin, il a sacrifié à la sainte trinité : études, mariage et consommation. Il a fait tous les petits boulots, vécu dans les pires conditions. Mais on n’a jamais voulu voir en lui que l’enfant de ses origines, fauteur de troubles en puissance.       Renvoyé à sa misère et du fond du chaos qui l’a englouti, il revendique la déchéance comme nouvelle forme de liberté, et la solidarité comme espérance de dignité. Eric Miles Williamson est natif d’Oakland, la ville de Jack London qui fut, comme lui, ouvrier de chantier. Aujourd’hui critique littéraire et professeur de littérature à l’université, il est auteur de romans noirs remarqués, dont Noir béton (Fayard, 2008). Il dénonce le rêve américain avec une poésie mêlée de rage qui n’est pas sans rappeler Céline, Henry Miller et Cormac McCarthy.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 414  pages
    • Dimensions :  3.2cmx13.4cmx21.4cm
    • Poids : 480.8g
    • Editeur :   Fayard Paru le
    • Collection : Littérature étrangère
    • ISBN :  2213654255
    • EAN13 :  9782213654256
    • Classe Dewey :  843
    • Langue : Français

    D'autres livres de Eric Miles Williamson

    Gris-Oakland

    Oakland, c'est l'envers du rêve californien : des ghettos délabrés où végètent les victimes des crises industrielles successives, des quartiers où la pauvreté et la violence sont monnaie courante et font voler en éclats le mythe du melting-pot américain. C'est là que T-Bird Murphy passe s...

    Noir béton

    San Francisco, Etats-Unis. Broadstreet, Rex, juan, Don Gordo et les autres vivent dans la gunite, cette glaise collante faite de ciment et d'eau dont ils arrosent les fondations des immeubles, les piles de ponts, les tunnels et les digues. La gunite fait leur fierté, elle les exalte et les dresse c...

    Bienvenue à Oakland

          États-Unis, de nos jours. T-Bird Murphy, la quarantaine, fils d’immigrés irlandais, se terre dans un box de parking. On le soupçonne d’un crime qu’il n’a peut-être pas commis.       Incarnation du quart-monde occidental, T-Bird écrit sa rage. Un long monologue intérieur...

    Voir tous les livres de Eric Miles Williamson

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

          États-Unis, de nos jours. T-Bird Murphy, la quarantaine, fils d’immigrés irlandais, se terre dans un box de parking. On le soupçonne d’un crime qu’il n’a peut-être pas commis.       Incarnation du quart-monde occidental, T-Bird écrit sa rage. Un long monologue intérieur, animé par les figures de son passé, qui vient tromper sa solitude et mettre des mots sur la violence de l’exclusion.       T-Bird a grandi dans le ghetto noir et mexicain d’Oakland, une ville industrielle qui rejette les Noirs, les Chicanos et les Blancs pauvres vers les décharges, sur les bords pollués de la baie de San Francisco.       Pour faire mentir le destin, il a sacrifié à la sainte trinité : études, mariage et consommation. Il a fait tous les petits boulots, vécu dans les pires conditions. Mais on n’a jamais voulu voir en lui que l’enfant de ses origines, fauteur de troubles en puissance.       Renvoyé à sa misère et du fond du chaos qui l’a englouti, il revendique la déchéance comme nouvelle forme de liberté, et la solidarité comme espérance de dignité. Eric Miles Williamson est natif d’Oakland, la ville de Jack London qui fut, comme lui, ouvrier de chantier. Aujourd’hui critique littéraire et professeur de littérature à l’université, il est auteur de romans noirs remarqués, dont Noir béton (Fayard, 2008). Il dénonce le rêve américain avec une poésie mêlée de rage qui n’est pas sans rappeler Céline, Henry Miller et Cormac McCarthy.