share_book
Envoyer cet article par e-mail

Stéphane Clément, chroniques d'un voyageur : Le guépier ; A l'est de Karakulak ; Le repaire de Kolstov

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Stéphane Clément, chroniques d'un voyageur : Le guépier ; A l'est de Karakulak ; Le repaire de Kolstov

Stéphane Clément, chroniques d'un voyageur : Le guépier ; A l'est de Karakulak ; Le repaire de Kolstov

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Stéphane Clément, chroniques d'un voyageur : Le guépier ; A l'est..."

Après 1968, la bande dessinée connaît en France un grand chambardement... Fin des grandes aventures épiques ou de l'humour bon enfant de 7 à 77 ans. Devenant adulte, le genre passe par une phase furieusement expérimentale. On sait ce qu'on ne veut plus raconter. Mais que dessiner ? Alors le Concombre Masqué regarde pousser les rochers. Et Arzach survole un désert narratif hanté d'effets de récit. Une parodie généralisée s'empare de la bande dessinée. En 1977, Daniel Ceppi prône à sa façon le retour au romanesque, aux héros et au bonheur simple et partagé de la fiction. Pas un retour en arrière, mais plutôt la volonté de raconter des aventures qui partent du vécu, débarrassées de tout un fatras mythologique et conventionnel, pour être en prise directe avec la réalité. Une quête d'authenticité, susceptible d'apporter une nouvelle jeunesse aux vieilles lunes des histoires d'aventure. Avec la réédition de ses premiers albums dans leur version originale, c'est comme si la révolution Ceppi revivait sous nos yeux.

Détails sur le produit

  • Reliure : Album
  • 159  pages
  • Dimensions :  2.0cmx24.0cmx32.0cm
  • Poids : 1238.3g
  • Editeur :   Les Humanoïdes Associés Paru le
  • Collection : HUMANO.HUMANO.
  • ISBN :  2731623683
  • EAN13 :  9782731623680
  • Classe Dewey :  806
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Après 1968, la bande dessinée connaît en France un grand chambardement... Fin des grandes aventures épiques ou de l'humour bon enfant de 7 à 77 ans. Devenant adulte, le genre passe par une phase furieusement expérimentale. On sait ce qu'on ne veut plus raconter. Mais que dessiner ? Alors le Concombre Masqué regarde pousser les rochers. Et Arzach survole un désert narratif hanté d'effets de récit. Une parodie généralisée s'empare de la bande dessinée. En 1977, Daniel Ceppi prône à sa façon le retour au romanesque, aux héros et au bonheur simple et partagé de la fiction. Pas un retour en arrière, mais plutôt la volonté de raconter des aventures qui partent du vécu, débarrassées de tout un fatras mythologique et conventionnel, pour être en prise directe avec la réalité. Une quête d'authenticité, susceptible d'apporter une nouvelle jeunesse aux vieilles lunes des histoires d'aventure. Avec la réédition de ses premiers albums dans leur version originale, c'est comme si la révolution Ceppi revivait sous nos yeux.