share_book
Envoyer cet article par e-mail

Lemurien du Sacre et de la Malédiction (Madagascar) Deuxième Edi

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Lemurien du Sacre et de la Malédiction (Madagascar) Deuxième Edi

Lemurien du Sacre et de la Malédiction (Madagascar) Deuxième Edi

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Lemurien du Sacre et de la Malédiction (Madagascar) Deuxième Edi"

    Les ethnies malgaches, qui constituent déjà en elles-mêmes un important brassage culturel, ont conservé un lien profond avec leur passé. Dans leurs pratiques agricoles et médicales, l'héritage des aïeux est prédominant. Les végétaux sont utilisés pour les besoins de la médecine ou de la sorcellerie, les animaux parlent et conseillent les hommes à travers les contes et les fabliaux. Les âmes des disparus vivent au coeur du monde végétal et animal. L'au-delà participe à la vie d'ici-bas par le maintien des rites et des croyances funéraires. Les esprits flottent autour des habitations, ils veillent ou, à l'inverse, maudissent les vivants. Car le repos éternel se mérite et nombreux sont les revenants néfastes qui parcourent l'obscurité à la recherche d'un corps disponible pour effrayer les villageois. Les liens que les Malgaches entretiennent avec les lémuriens sont tout aussi extraordinaires que ceux qu'ils maintiennent avec leurs morts. Parfois directement apparentés à l'espèce humaine à travers les récits, les plus grands lémuriens sont vénérés et fady (interdits) à la chasse et à la consommation. Parfois reconnus pour leur esprit malin et curieux, ils sont sacrés et respectés comme héros protecteurs. Ou bien, tout au contraire, ils inspirent la terreur et leur présence annonce le danger et le malheur. Ces liens multiples et antagonistes ont tous une signification, que cet ouvrage se propose d'approfondir, afin de dégager les rapports que les hommes de la Grande Ile, dans la cohérence de leur philosophie, entretiennent avec les lémuriens.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 180  pages
    • Dimensions :  1.6cmx13.2cmx21.4cm
    • Poids : 204.1g
    • Editeur :   L'harmattan Paru le
    • ISBN :  2296561381
    • EAN13 :  9782296561380
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Les ethnies malgaches, qui constituent déjà en elles-mêmes un important brassage culturel, ont conservé un lien profond avec leur passé. Dans leurs pratiques agricoles et médicales, l'héritage des aïeux est prédominant. Les végétaux sont utilisés pour les besoins de la médecine ou de la sorcellerie, les animaux parlent et conseillent les hommes à travers les contes et les fabliaux. Les âmes des disparus vivent au coeur du monde végétal et animal. L'au-delà participe à la vie d'ici-bas par le maintien des rites et des croyances funéraires. Les esprits flottent autour des habitations, ils veillent ou, à l'inverse, maudissent les vivants. Car le repos éternel se mérite et nombreux sont les revenants néfastes qui parcourent l'obscurité à la recherche d'un corps disponible pour effrayer les villageois. Les liens que les Malgaches entretiennent avec les lémuriens sont tout aussi extraordinaires que ceux qu'ils maintiennent avec leurs morts. Parfois directement apparentés à l'espèce humaine à travers les récits, les plus grands lémuriens sont vénérés et fady (interdits) à la chasse et à la consommation. Parfois reconnus pour leur esprit malin et curieux, ils sont sacrés et respectés comme héros protecteurs. Ou bien, tout au contraire, ils inspirent la terreur et leur présence annonce le danger et le malheur. Ces liens multiples et antagonistes ont tous une signification, que cet ouvrage se propose d'approfondir, afin de dégager les rapports que les hommes de la Grande Ile, dans la cohérence de leur philosophie, entretiennent avec les lémuriens.