share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Gantier de Jourgnac

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Gantier de Jourgnac

Le Gantier de Jourgnac

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Gantier de Jourgnac"

De père en fille. Au lendemain de la Grande Guerre, Anselme Peyrat, gantier à Jourgnac dans le Limousin, meurt brutalement. Dans son testament, il lègue la ganterie à sa fille, Lucie. Au café du village, les commérages vont bon train. A-t-on jamais vu une femme de vingt ans diriger un atelier ? Que sait-elle de l’art de fabriquer des gants ? Quelle autorité aura-t-elle sur les ouvriers ?  Lucie se sent assez de piété filiale, de courage, d’intelligence pour compenser sa jeunesse et son inexpérience. Mais des fantômes resurgissent du passé remettant tout en cause. Sa mère la rejette. La volonté de son père est niée. Seule, sans appuis, Lucie ne peut compter que sur elle-même pour lui rester fidèle, prouver qu’elle en est la digne héritière et se forger un destin… Un magnifique et touchant portrait de femme, entre sens du devoir et quête d’émancipation, goût du travail bien fait et vertige des sentiments.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 256  pages
  • Dimensions :  2.4cmx15.0cmx22.4cm
  • Poids : 358.3g
  • Editeur :   Calmann-Lévy Paru le
  • Collection : Cal-Lévy-France de toujours et d'aujourd'hui
  • ISBN :  2702141773
  • EAN13 :  9782702141779
  • Classe Dewey :  843.914
  • Langue : Français

D'autres livres de Sylvie Anne

L'orpheline de Meyssac

Élevée par les soeurs de la Charité à Drive, Apolline est placée à seize ans comme servante chez les Jourdan. Lui, marchand de bestiaux, est un homme grossier ; elle, distinguée, se désespère depuis la mort de leur fils. Apolline doit lutter pour se faire respecter des autres [....]...

La Lavandière de Saint-Léger

A l'aube du XXe siècle, le quotidien d'un village du Limousin à travers le destin de Clarisse, une jeune lavandière décidée à conquérir sa vie. Au cœur des monts d'Ambazac, dans le village de Saint-Léger, la jeune Clarisse Goussaud est une jolie lavandière de dix-sept ans, pleine d'énergi...

L'orpheline de Meyssac

Elevée par les sœurs de la Charité à Brive, Apolline est placée comme servante chez les Jourdan. Lui, marchand de bestiaux, est un homme grossier ; elle, distinguée, se désespère depuis la mort de leur fils. Apolline doit lutter pour se faire respecter des autres domestiques. Seules ses sort...

Victorine, le pain d'une vie

Le 2 décembre 1872, en Basse-Normandie, au coeur du Bocage, naît Victorine Cantelou. Entre un père boulanger, alcoolique et violent, et une mère, Marie-Aimée, résignée à sa condition, la petite Victorine grandit vite. Elle doit abandonner l'école afin d'aider Marie-Aimée dans le café fami...

Voir tous les livres de Sylvie Anne

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

De père en fille. Au lendemain de la Grande Guerre, Anselme Peyrat, gantier à Jourgnac dans le Limousin, meurt brutalement. Dans son testament, il lègue la ganterie à sa fille, Lucie. Au café du village, les commérages vont bon train. A-t-on jamais vu une femme de vingt ans diriger un atelier ? Que sait-elle de l’art de fabriquer des gants ? Quelle autorité aura-t-elle sur les ouvriers ?  Lucie se sent assez de piété filiale, de courage, d’intelligence pour compenser sa jeunesse et son inexpérience. Mais des fantômes resurgissent du passé remettant tout en cause. Sa mère la rejette. La volonté de son père est niée. Seule, sans appuis, Lucie ne peut compter que sur elle-même pour lui rester fidèle, prouver qu’elle en est la digne héritière et se forger un destin… Un magnifique et touchant portrait de femme, entre sens du devoir et quête d’émancipation, goût du travail bien fait et vertige des sentiments.