share_book
Envoyer cet article par e-mail

Psychotic reactions et autres carburateurs flingués

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Psychotic reactions et autres carburateurs flingués

Psychotic reactions et autres carburateurs flingués

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Psychotic reactions et autres carburateurs flingués"

L'intouchable micelle du plus grand des scribouillards rock. Le Michelin de la musique de jeunes qui ne distribue pas ses étoiles mais les plante là où ça fait mal... Compilant une cinquantaine d'attentats critiques perpétrés à l'Underwood rouillée par feu Lester Bangs entre 1970 et 1982 dans diverses publications américaines, Psychotic reactions & autres carburateurs flingués est en fait le vrai faux roman de la critique musicale d'après-guerre. Mi pamphlet, mi cri d'amour, la table des matières en dit long. Au hasard: "Jethro Tull au Vietnam", "Ma nuit d'extase avec le J Geils Band", "James Taylor doit mourir", "Un programme de libération de masse sous forme de critique d'un disque des Stooges, ou : qui est l'imbécile ?", et un peu plus loin encore "Louons maintenant les célèbres nains mortifères, ou : comment je me suis castagné avec Lou sans m'endormir une seule fois". Et si les acteurs de Réactions psychotiques ont pour noms Iggy Pop, Van Morrison, Coltrane, Black Sabbath, Lennon, les Clash, le Velvet Underground ou bien encore Elvis, Bangs demeure la vraie star de ce torrent de délire. Difficile en effet d'en placer une qui fasse une étincelle après tant de lucidité nombriliste héritée d'Hunter S.  Thompson voire de Tom Wolfe. Un pavé de mauvaises intentions déclamées avec une verve et un degré d'analyse assez rare. Et le style ! Ah oui, le style ! Surtout que le traducteur du monument en question brille plutôt niveau inspiration ; la moindre des choses pour ce Bangs (1948-1982) qui écrivit : qui était le meilleur écrivain d'Amérique ? Bukowski ? Burroughs ? Hunter Thompson ? Laissez tomber. J'étais le meilleur. Je n'écrivais pratiquement que des chroniques de rock, et encore, pas tant que ça... --Marc Zisman

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 528  pages
  • Dimensions :  3.6cmx13.6cmx22.6cm
  • Poids : 580.6g
  • Editeur :   Tristram Paru le
  • ISBN :  2907681117
  • EAN13 :  9782907681117
  • Classe Dewey :  781.66
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'intouchable micelle du plus grand des scribouillards rock. Le Michelin de la musique de jeunes qui ne distribue pas ses étoiles mais les plante là où ça fait mal... Compilant une cinquantaine d'attentats critiques perpétrés à l'Underwood rouillée par feu Lester Bangs entre 1970 et 1982 dans diverses publications américaines, Psychotic reactions & autres carburateurs flingués est en fait le vrai faux roman de la critique musicale d'après-guerre. Mi pamphlet, mi cri d'amour, la table des matières en dit long. Au hasard: "Jethro Tull au Vietnam", "Ma nuit d'extase avec le J Geils Band", "James Taylor doit mourir", "Un programme de libération de masse sous forme de critique d'un disque des Stooges, ou : qui est l'imbécile ?", et un peu plus loin encore "Louons maintenant les célèbres nains mortifères, ou : comment je me suis castagné avec Lou sans m'endormir une seule fois". Et si les acteurs de Réactions psychotiques ont pour noms Iggy Pop, Van Morrison, Coltrane, Black Sabbath, Lennon, les Clash, le Velvet Underground ou bien encore Elvis, Bangs demeure la vraie star de ce torrent de délire. Difficile en effet d'en placer une qui fasse une étincelle après tant de lucidité nombriliste héritée d'Hunter S.  Thompson voire de Tom Wolfe. Un pavé de mauvaises intentions déclamées avec une verve et un degré d'analyse assez rare. Et le style ! Ah oui, le style ! Surtout que le traducteur du monument en question brille plutôt niveau inspiration ; la moindre des choses pour ce Bangs (1948-1982) qui écrivit : qui était le meilleur écrivain d'Amérique ? Bukowski ? Burroughs ? Hunter Thompson ? Laissez tomber. J'étais le meilleur. Je n'écrivais pratiquement que des chroniques de rock, et encore, pas tant que ça... --Marc Zisman