share_book
Envoyer cet article par e-mail

Tanka, haiku, renga

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Tanka, haiku, renga

Tanka, haiku, renga

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 332  pages
  • Dimensions :  2.8cmx15.2cmx21.0cm
  • Poids : 499.0g
  • Editeur :   Belles Lettres Paru le
  • Collection : Architecture du verbe
  • ISBN :  2251490035
  • EAN13 :  9782251490038
  • Langue : Français

D'autres livres de Maurice Coyaud

Contes et légendes du Japon

Jadis vivait un couple pauvre sans enfants. Les deux époux prièrent le dieu de leur accorder un héritier. Un jour, le vingt et unième après leur prière, leur vœu s'accomplit. Comme le mari balayait la cour, il ramassa un haricot. Il le pila. La farine jaune en fut goûtée et trouvée [......

Chants des saisons : Anthologie de la poésie coréenne

Les " sijo ", les chants des saisons, petits poèmes de quarante-cinq syllabes, constituent la forme canonique de la poésie traditionnelle laïque en Corée. Nés au XVe siècle, souvent pratiqués par les " kisèng ", les courtisanes, les " sijo " connaissent leur apogée sous le pinceau de Yun So...

Sous la banquise : Tranches de vie, Triches de vent

Un morse arctique perd le nord. Il atteint les côtes de la Manche, passe devant Dieppe, remonte la Seine, visite Paris, emprunte divers cours d'eau, passe de la Corrèze à la Dordogne, puis à l'Océan. Ayant traversé les Colonnes d'Hercule, il se retrouve sur les côtes dalmates, puis, au large ...

Voir tous les livres de Maurice Coyaud

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés