share_book
Envoyer cet article par e-mail

Encyclopédie privée

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Encyclopédie privée

Encyclopédie privée

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Encyclopédie privée"

Ce livre est un abécédaire (baptisé ici Encyclopédie privée) d'où va émerger un portrait de l'homme de lettres en toute subjectivité ainsi qu'un Istanbul qui lui appartient et repose beaucoup sur l'érudition du flâneur. Pourquoi former le projet d'une encyclopédie dont un individu, un tempérament serait l'objet ? Probablement pour explorer les sinuosités, les aspirations et les lubies qui constituent l'écrivain, et cela présenté selon un ordre alphabétique où, dans cette édition française, se sont glissées des lettres turques. Ce portrait s'affirme comme un “cabinet de curiosités” moderne où, non content d'évoquer ses goûts particuliers de grand lecteur (livres et bibliothèques), Enis Batur traite largement des villes (son Istanbul en particulier qui repose beaucoup sur l'érudition du flâneur), des figures marginales et singulières pour lesquelles il se passionne, mais aussi d'objets, de lieux, de sonorités (le cri du coq en turc), d'aspects du corps (ongles, pieds, tics), de proches (sa femme Fatma Tûlin, son père l'officier), de souvenirs d'école... Une mosaïque d'impressions, de sentiments et de confrontations aux textes qui nourrissent l'imaginaire de l'auteur et invitent le lecteur à un visite privée. L'Encyclopédie privée, recueil de cinquante-cinq rubriques, est un abécédaire fantaisiste mais aussi le dictionnaire amoureux d'un intellectuel protéiforme, poète et érudit à la fois. Ce livre paraît à l'automne 2011 en Turquie. Déjà connu pour son roman Amer Savoir (Actes Sud, 2008) et ses récits, Enis Batur, l'inclassable prosateur, poursuit son acclimatation au paysage littéraire français : ancré dans la littérature turque la plus novatrice, ce familier des auteurs du xxe (Céline, Queneau, Quignard mais aussi Walter Benjamin ou les poètes anglo-saxons), compose de livre en livre une véritable passerelle entre les deux cultures, entre un Orient souvent fantasmé et un Occident avide de connaissance de l'Autre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 332  pages
  • Dimensions :  2.6cmx11.4cmx21.4cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Actes Sud Paru le
  • Collection : Lettres turques
  • ISBN :  2742799362
  • EAN13 :  9782742799367
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Ce livre est un abécédaire (baptisé ici Encyclopédie privée) d'où va émerger un portrait de l'homme de lettres en toute subjectivité ainsi qu'un Istanbul qui lui appartient et repose beaucoup sur l'érudition du flâneur. Pourquoi former le projet d'une encyclopédie dont un individu, un tempérament serait l'objet ? Probablement pour explorer les sinuosités, les aspirations et les lubies qui constituent l'écrivain, et cela présenté selon un ordre alphabétique où, dans cette édition française, se sont glissées des lettres turques. Ce portrait s'affirme comme un “cabinet de curiosités” moderne où, non content d'évoquer ses goûts particuliers de grand lecteur (livres et bibliothèques), Enis Batur traite largement des villes (son Istanbul en particulier qui repose beaucoup sur l'érudition du flâneur), des figures marginales et singulières pour lesquelles il se passionne, mais aussi d'objets, de lieux, de sonorités (le cri du coq en turc), d'aspects du corps (ongles, pieds, tics), de proches (sa femme Fatma Tûlin, son père l'officier), de souvenirs d'école... Une mosaïque d'impressions, de sentiments et de confrontations aux textes qui nourrissent l'imaginaire de l'auteur et invitent le lecteur à un visite privée. L'Encyclopédie privée, recueil de cinquante-cinq rubriques, est un abécédaire fantaisiste mais aussi le dictionnaire amoureux d'un intellectuel protéiforme, poète et érudit à la fois. Ce livre paraît à l'automne 2011 en Turquie. Déjà connu pour son roman Amer Savoir (Actes Sud, 2008) et ses récits, Enis Batur, l'inclassable prosateur, poursuit son acclimatation au paysage littéraire français : ancré dans la littérature turque la plus novatrice, ce familier des auteurs du xxe (Céline, Queneau, Quignard mais aussi Walter Benjamin ou les poètes anglo-saxons), compose de livre en livre une véritable passerelle entre les deux cultures, entre un Orient souvent fantasmé et un Occident avide de connaissance de l'Autre.