share_book
Envoyer cet article par e-mail

Visage volé

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Visage volé

Visage volé

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Visage volé"

Latifa est née en 1980 à Kaboul dans une famille d'intellectuels. Dernière de cinq enfants, elle avait pour ambition de devenir journaliste. Jusqu'à l'âge de 16 ans, elle menait une vie insouciante : elle organisait des rencontres sportives ou culturelles avec d'autres écoles de la capitale, parlait de mode avec ses amies, allait au cinéma, échangeait avec des garçons poèmes et cadeaux et avait même mis sur pied la publication d'un "magazine" à destination de son entourage, rassemblant des analyses politiques de sa soeur aînée et des traductions d'articles de revues étrangères. A cette époque, Latifa avait une telle confiance en l'avenir qu'elle était pressée de grandir. Mais depuis l'entrée des taliban dans Kaboul, le 16 septembre 1996, les écoles ont été fermées, et, comme toutes les femmes, Latifa a été humiliée, insultée, obligée de vivre recluse chez elle et de porter le tchadri. Elle a fui son pays incognito, avec une partie de sa famille, grâce à l'aide du journal Elle. Ce livre, qui retrace l'histoire de sa famille, celle des traditions et des moeurs afghanes, est le récit de sa vie avant et après l'arrivée des taliban : le récit de ses espoirs brisés mais aussi de son combat pour que ses compratiotes retrouvent leur liberté et leur dignité.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 180  pages
  • Dimensions :  2.2cmx13.0cmx20.0cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Anne Carrière Paru le
  • Collection : Document
  • ISBN :  2843371686
  • EAN13 :  9782843371684
  • Classe Dewey :  305.420 9581
  • Langue : Français

D'autres livres de Latifa

Visage volé

Le 27 septembre 1996, jour de l'entrée des taliban dans Kaboul, Latifa avait seize ans et des rêves plein la tête. Elle avait hâte de grandir pour devenir journaliste. Malgré la guerre qui sévissait en Afghanistan depuis dix-sept années, elle était plutôt insouciante et heureuse de vivre.A ...

Prix : 74 DH

Voir tous les livres de Latifa

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Latifa est née en 1980 à Kaboul dans une famille d'intellectuels. Dernière de cinq enfants, elle avait pour ambition de devenir journaliste. Jusqu'à l'âge de 16 ans, elle menait une vie insouciante : elle organisait des rencontres sportives ou culturelles avec d'autres écoles de la capitale, parlait de mode avec ses amies, allait au cinéma, échangeait avec des garçons poèmes et cadeaux et avait même mis sur pied la publication d'un "magazine" à destination de son entourage, rassemblant des analyses politiques de sa soeur aînée et des traductions d'articles de revues étrangères. A cette époque, Latifa avait une telle confiance en l'avenir qu'elle était pressée de grandir. Mais depuis l'entrée des taliban dans Kaboul, le 16 septembre 1996, les écoles ont été fermées, et, comme toutes les femmes, Latifa a été humiliée, insultée, obligée de vivre recluse chez elle et de porter le tchadri. Elle a fui son pays incognito, avec une partie de sa famille, grâce à l'aide du journal Elle. Ce livre, qui retrace l'histoire de sa famille, celle des traditions et des moeurs afghanes, est le récit de sa vie avant et après l'arrivée des taliban : le récit de ses espoirs brisés mais aussi de son combat pour que ses compratiotes retrouvent leur liberté et leur dignité.