share_book
Envoyer cet article par e-mail

La variée était en noir

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La variée était en noir

La variée était en noir

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La variée était en noir"

Voici Mary Lester plongée dans le monde étrange des marais de Brière dans le cadre - voulu par un ministre - d'une coopération avec la gendarmerie. Les gendarmes l'acceptent volontiers à condition qu'elle ne fasse pas de vagues et surtout, qu'elle ne se mêle pas d'enquêter sur les incendies qui ravagent des maisons de " hors venus " au marais. Evidemment, il suffit d'interdire quelque chose à Mary pour qu'elle ait envie de le faire. Elle ne tarde pas à découvrir que ce qui se passe sur l'île aux Vierges est bien plus grave que les incendies, et à s'intéresser à un personnage louche et à sa compagne. Des gens qui ont le bras long, au point de pouvoir empêcher Mary de mener son enquête à bien ? Ils auraient tort de le croire...

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 402  pages
  • Dimensions :  3.0cmx11.0cmx17.6cm
  • Poids : 381.0g
  • Editeur :   Editions Du Palémon Paru le
  • Collection : Les enquêtes de Mary Lester
  • ISBN :  2907572628
  • EAN13 :  9782907572620
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Mary Lester

Bouboule est mort

Quand une vieille dame vient au commissariat pour annoncer que Bouboule a disparu, tout le monde se marre sauf moi car je sais ce que peut représenter la compagnie d'un chien pour une dame esseulée. Mais quand cette dame vous précise que le Bouboule en question n'est pas son chien mais son fils u...

Le passager de la Toussaint

De retour à Quimper après une longue convalescence, le commissaire Fabien me confie une bien étrange mission : rencontrer un magnat du commerce qui aurait des ennuis. Le genre de job que j'affectionne, comme vous le savez. Mais voilà, ce monsieur m'est recommandé par un ponte de la place Beauva...

Rien qu'une histoire d'amour...

Je vous le jure, il n'y a qu'à moi que ces choses-là arrivent ! Pour avoir secouru une vieille dame qui se trouvait mal au cimetière de Douarnenez, me voici soupçonnée de meurtre ! Et, qui plus est, le meurtre en question a été commis sur la ria d'Étel, clans le Morbihan, un endroit où je n...

Voir tous les livres de Mary Lester

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Voici Mary Lester plongée dans le monde étrange des marais de Brière dans le cadre - voulu par un ministre - d'une coopération avec la gendarmerie. Les gendarmes l'acceptent volontiers à condition qu'elle ne fasse pas de vagues et surtout, qu'elle ne se mêle pas d'enquêter sur les incendies qui ravagent des maisons de " hors venus " au marais. Evidemment, il suffit d'interdire quelque chose à Mary pour qu'elle ait envie de le faire. Elle ne tarde pas à découvrir que ce qui se passe sur l'île aux Vierges est bien plus grave que les incendies, et à s'intéresser à un personnage louche et à sa compagne. Des gens qui ont le bras long, au point de pouvoir empêcher Mary de mener son enquête à bien ? Ils auraient tort de le croire...