share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ca ira mieux demain

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ca ira mieux demain

Ca ira mieux demain

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Ca ira mieux demain"

En l'absence du commissaire Fabien pour raison de santé, me voilà chargée par son remplaçant, un jeune technocrate nommé par le ministère, de rechercher la fille de notables du Cap Sizun. Mathilde Tristani a mystérieusement disparu et sa mère Anastasie, femme d'affaire aussi influente que redoutable, a fait pression sur un ministre de ses amis pour que l'on retrouve sa fille " sans faire de vagues". Le commissaire Mervent, dont la seule crainte est de déplaire à sa hiérarchie, m'a confié le dossier non sans réticence, et avec des précautions oratoires qui m'ont passablement agacée. Ça démarre mal, me direz-vous. Oui ça démarre mal. Et ça ne s'améliore guère par la suite. Il ne faut pas faire de publicité, il ne faut pas montrer de photos de la disparue, il ne faut pas voir son père... Il n'y a que des interdits posés par la mère Tristani. Comment enquêter dans ces conditions ? Où donc chercher cette gosse de riches ? C'est beau, le. Cap Sizun, mais c'est vaste ! Et, quand au crépuscule la brume monte de la mer, noyant sous son manteau les falaises couvertes de bruyères et de landes, on y fait parfois d'étranges rencontres.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • Dimensions :  3.0cmx11.0cmx17.0cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Editions Du Palémon Paru le
  • Collection : Les enquêtes de Mary Lester
  • ISBN :  2907572733
  • EAN13 :  9782907572736
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean Failler

Le troisième oeil du professeur Margerie

Voilà le lieutenant Fortin bien embarrassé ! Un professeur de physique vient d'être découvert dans sa classe avec une balle entre les deux yeux. En l'absence de Mary Lester partie enquêter à Noirmoutier, voilà le grand Jipi chargé d'élucider un meurtre commis dans le lycée le plus [.......

Les Enquêtes de Marie Lester,tome 9 :On a volé la Belle-Etoile!

Camaret-sur-Mer. Un petit port tranquille à l'entrée de la rade de Brest. Mary Lester, pour échapper à la pression des médias, s'y réfugie pendant sa convalescence, suite à l'affaire de Saint-Malo. Elle trouve une population choquée : par deux fois, on a tenté de voler la Belle-Etoile, le l...

Voir tous les livres de Jean Failler

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

En l'absence du commissaire Fabien pour raison de santé, me voilà chargée par son remplaçant, un jeune technocrate nommé par le ministère, de rechercher la fille de notables du Cap Sizun. Mathilde Tristani a mystérieusement disparu et sa mère Anastasie, femme d'affaire aussi influente que redoutable, a fait pression sur un ministre de ses amis pour que l'on retrouve sa fille " sans faire de vagues". Le commissaire Mervent, dont la seule crainte est de déplaire à sa hiérarchie, m'a confié le dossier non sans réticence, et avec des précautions oratoires qui m'ont passablement agacée. Ça démarre mal, me direz-vous. Oui ça démarre mal. Et ça ne s'améliore guère par la suite. Il ne faut pas faire de publicité, il ne faut pas montrer de photos de la disparue, il ne faut pas voir son père... Il n'y a que des interdits posés par la mère Tristani. Comment enquêter dans ces conditions ? Où donc chercher cette gosse de riches ? C'est beau, le. Cap Sizun, mais c'est vaste ! Et, quand au crépuscule la brume monte de la mer, noyant sous son manteau les falaises couvertes de bruyères et de landes, on y fait parfois d'étranges rencontres.