share_book
Envoyer cet article par e-mail

Extraits de la pharmacopée universelle

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Extraits de la pharmacopée universelle

Extraits de la pharmacopée universelle

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Extraits de la pharmacopée universelle"

Nicolas Lémery (1645-1715) chimiste, pharmacien et médecin du roi a publié la Pharmacopée universelle (1697), le Traité universel des drogues simples (1698), le Traité de l'antimoine (1707). Entre l'Electuaire de Chasteté, l'Eau de Pies, l'Huile de Grenouilles et le Cataplasme de crottes de Chien blanc, dans les 160 recettes extraites de la Pharmacopée universelle, les ingrédients semblent tirés d'une arche de Noé désopilante comme une liste à la Prévert : hirondelles, chiens, boucs, vaches, poules, cerfs, taupes, élans, lézards, vipères, limaçons, vers de terre, araignées, fourmis, or, myrrhe, amiante, bitume, vin, épices... Les frontières sont floues entre savoirs scientifiques et superstitions : on a parfois l'impression d'avoir affaire à des remèdes de bonne femme à base de plantes, comme les simples cultivées dans les monastères ou à des recettes de sorcière à base de poudre de " mumie " et de sang. De même on passe facilement de l'herboristerie (infusions) à la pâtisserie (sucre d'orge) et à la cosmétologie écologique avant l'heure (eau de bleuets, masques), sans oublier les médicaments qui se recyclent comme la pilule perpétuelle...

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 216  pages
  • Dimensions :  1.2cmx13.6cmx21.4cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   L'harmattan Paru le
  • Collection : Les Introuvables
  • ISBN :  2296044034
  • EAN13 :  9782296044036
  • Classe Dewey :  615.1
  • Langue : Français

D'autres livres de Thanh-Vân Ton-That

La Vénus d'Ille de Prosper Mérimée

Un féru d'archéologie est invité à un mariage dans la petite ville d'Ille jusque-là sans histoire, ou presque. En effet, une mystérieuse statue de Vénus "d'une merveilleuse beauté", découverte depuis peu, semble être à l'origine d'événements insolites. Nous plongeant dans un cadre [....

Lettres Modernes : CAPES mode d'emploi

Ces ouvrages proposent pour une part des outils méthodologiques indispensables à la réussite des concours du CAPES et de l'Agrégation, notamment par type d'épreuve ; une seconde série s'attache aux programmes spécifiquement proposés aux étudiants et rassemblent des contributions de spécial...

Etude sur Lorenzaccio : Alfred de Musset

Thanh-Vân Ton-That, ancienne élève de l'Ecole Nationale Supérieure (Ulm) est agrégée de Lettres anciennes....

Voir tous les livres de Thanh-Vân Ton-That

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Nicolas Lémery (1645-1715) chimiste, pharmacien et médecin du roi a publié la Pharmacopée universelle (1697), le Traité universel des drogues simples (1698), le Traité de l'antimoine (1707). Entre l'Electuaire de Chasteté, l'Eau de Pies, l'Huile de Grenouilles et le Cataplasme de crottes de Chien blanc, dans les 160 recettes extraites de la Pharmacopée universelle, les ingrédients semblent tirés d'une arche de Noé désopilante comme une liste à la Prévert : hirondelles, chiens, boucs, vaches, poules, cerfs, taupes, élans, lézards, vipères, limaçons, vers de terre, araignées, fourmis, or, myrrhe, amiante, bitume, vin, épices... Les frontières sont floues entre savoirs scientifiques et superstitions : on a parfois l'impression d'avoir affaire à des remèdes de bonne femme à base de plantes, comme les simples cultivées dans les monastères ou à des recettes de sorcière à base de poudre de " mumie " et de sang. De même on passe facilement de l'herboristerie (infusions) à la pâtisserie (sucre d'orge) et à la cosmétologie écologique avant l'heure (eau de bleuets, masques), sans oublier les médicaments qui se recyclent comme la pilule perpétuelle...