share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les Virtuoses et la multitude : Aspects sociaux de la controverse entre Augustin et les pélagiens

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les Virtuoses et la multitude : Aspects sociaux de la controverse entre Augustin et les pélagiens

Les Virtuoses et la multitude : Aspects sociaux de la controverse entre Augustin et les pélagiens

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les Virtuoses et la multitude : Aspects sociaux de la controverse entre Augustin et les pélagiens"

Au début du Ve siècle, la crise pélagienne est la première grande controverse théologique de l'Occident. Étape de l'histoire doctrinale, elle apparaît aussi comme un observatoire des rapports entre religion et société. Car des convergences ont existé entre, d'une part, les valeurs et les expériences des groupes sociaux de l'Empire romain tardif et, d'autre part, les idées de la vie chrétienne défendues respectivement par Augustin et par Pélage. Pour les mettre en lumière, ce livre s'appuie à la fois sur une analyse de toutes les sources disponibles (y compris les sermons d'Augustin nouvellement découverts par François Dolbeau) et sur la sociologie religieuse de Max Weber. Il montre des aspects inattendus d'un grand moment historique, en refusant le trop fréquent divorce entre érudition et conceptualisation. Son titre dit son double enracinement intellectuel : les " virtuoses " sont les chercheurs de perfection définis dans la typologie wébérienne des attitudes religieuses ; la " multitude ", c'est ce peuple croyant auquel l'évêque d'Hippone a parlé inlassablement. Entre virtuoses et multitude se sont tissés, il y a seize siècles, des liens qui nourrissent encore nos conceptions actuelles de la morale, du christianisme, du rapport entre les élites et les masses, voire de la démocratie.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 350  pages
  • Dimensions :  2.6cmx15.0cmx21.2cm
  • Poids : 539.8g
  • Editeur :   Editions Jérôme Millon Paru le
  • Collection : Nomina
  • ISBN :  2841371689
  • EAN13 :  9782841371686
  • Classe Dewey :  274
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Marie Salamito

Les chevaliers de l'Apocalypse, réponse à MM. Mordillat et Prieur

L'histoire du christianisme antique serait celle de la longue trahison de Jésus par ceux qui se réclamaient de lui. C'est ce qui ressort de la série télévisée L'Apocalypse, écrite et réalisée par Jérôme Prieur et Gérard Mordillat, et de leur livre, Jésus sans Jésus. Mais que penser d'u...

Voir tous les livres de Jean-Marie Salamito

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Au début du Ve siècle, la crise pélagienne est la première grande controverse théologique de l'Occident. Étape de l'histoire doctrinale, elle apparaît aussi comme un observatoire des rapports entre religion et société. Car des convergences ont existé entre, d'une part, les valeurs et les expériences des groupes sociaux de l'Empire romain tardif et, d'autre part, les idées de la vie chrétienne défendues respectivement par Augustin et par Pélage. Pour les mettre en lumière, ce livre s'appuie à la fois sur une analyse de toutes les sources disponibles (y compris les sermons d'Augustin nouvellement découverts par François Dolbeau) et sur la sociologie religieuse de Max Weber. Il montre des aspects inattendus d'un grand moment historique, en refusant le trop fréquent divorce entre érudition et conceptualisation. Son titre dit son double enracinement intellectuel : les " virtuoses " sont les chercheurs de perfection définis dans la typologie wébérienne des attitudes religieuses ; la " multitude ", c'est ce peuple croyant auquel l'évêque d'Hippone a parlé inlassablement. Entre virtuoses et multitude se sont tissés, il y a seize siècles, des liens qui nourrissent encore nos conceptions actuelles de la morale, du christianisme, du rapport entre les élites et les masses, voire de la démocratie.