share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Monde héllénistique, tome 1 : La Grèce et l'Orient de la mort d'Alexandre à la conquête romaine

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Monde héllénistique, tome 1 : La Grèce et l'Orient de la mort d'Alexandre à la conquête romaine

Le Monde héllénistique, tome 1 : La Grèce et l'Orient de la mort d'Alexandre à la conquête romaine

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Le Monde héllénistique, tome 1 : La Grèce et l'Orient de la mort..."

    Le monde méditerranéen oriental fut conquis par Alexandre au IVe siècle avant notre ère, puis par Rome au IIe siècle. Il appartint entre temps à des royaumes gréco-macédoniens rivaux, qui suscitèrent l'épanouissement d'une civilisation que Rome allait adopter mais aussi diffuser dans l'Occident, et dont la culture européenne ultérieure fut l'héritière directe. Ce premier volume analyse les fondements des états hellénistiques, et d'abord la royauté, s'imposant tant aux cités grecques (dont les nombreuses cités nouvelles fondées dans les territoires conquis) qu'aux peuples orientaux soumis, qui gardaient jalousement leurs antiques cultures, en Egypte en particulier. La base du pouvoir royal était l'armée, permettant aux souverains de s'opposer en de multiples conflits, qui devaient affaiblir le monde hellénistique face à l'ambition de Rome. L'idéologie monarchique qui se développa alors, avec en particulier le culte des souverains, devait largement inspirer par la suite la monarchie impériale.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 416  pages
    • Dimensions :  2.4cmx15.0cmx21.0cm
    • Poids : 557.9g
    • Editeur :   Presses Universitaires De France - Puf Paru le
    • Collection : Nouvelle Clio
    • ISBN :  2130426190
    • EAN13 :  9782130426196
    • Classe Dewey :  930
    • Langue : Français

    D'autres livres de Claire Préaux

    Le Monde hellénistique, tome 2 : La Grèce et l'Orient, 323-146 av. J.-C.

    Les Grecs, après Alexandre, ont dominé le monde oriental et y ont construit des royaumes aux frontières mouvantes, opposés par des guerres multiples. Il n'y eut pas de vraie civilisation mixte, car un clivage social strict fut maintenu entre conquérants et peuples conquis, les Grecs constituant...

    Voir tous les livres de Claire Préaux

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Le monde méditerranéen oriental fut conquis par Alexandre au IVe siècle avant notre ère, puis par Rome au IIe siècle. Il appartint entre temps à des royaumes gréco-macédoniens rivaux, qui suscitèrent l'épanouissement d'une civilisation que Rome allait adopter mais aussi diffuser dans l'Occident, et dont la culture européenne ultérieure fut l'héritière directe. Ce premier volume analyse les fondements des états hellénistiques, et d'abord la royauté, s'imposant tant aux cités grecques (dont les nombreuses cités nouvelles fondées dans les territoires conquis) qu'aux peuples orientaux soumis, qui gardaient jalousement leurs antiques cultures, en Egypte en particulier. La base du pouvoir royal était l'armée, permettant aux souverains de s'opposer en de multiples conflits, qui devaient affaiblir le monde hellénistique face à l'ambition de Rome. L'idéologie monarchique qui se développa alors, avec en particulier le culte des souverains, devait largement inspirer par la suite la monarchie impériale.