share_book
Envoyer cet article par e-mail

Information spatiale et archéologie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Information spatiale et archéologie

Information spatiale et archéologie

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Information spatiale et archéologie"

L'information archéologique est spatiale par nature. Quels que soient l'échelle (fouille, habitat, ville, région), le contexte (urbain, rural), le thème (peuplement, territoires, matières premières, réseaux d'échanges, culture matérielle...) ou la démarche (terrain, documentation), la localisation est une donnée fondamentale et la production de documents (carto) graphiques est une constante. Pour autant, si le positionnement dans l'espace est un préliminaire indispensable, il ne constitue pas à lui seul une réflexion sur la dimension spatiale des questions archéologiques. L'application des méthodes de l'analyse spatiale est intervenue en archéologie dès les années 1970. Elle est maintenant indissociable des Systèmes d'Information Géographique (SIG) dont les premières utilisations en archéologie ont vu le jour dans les années 1990. Dans le même temps, les archéologues ont bénéficié des progrès de la télédétection et des analyses issues des sciences de la terre. Le point de vue sur l'information spatiale développé dans cet ouvrage est résolument archéologique. Il s'agit bien sûr d'identifier précisément les caractéristiques génériques de l'information spatiale utilisable, mais surtout de distinguer ce qui est spécifique à l'archéologie ou plus généralement aux sciences historiques. Si certains considèrent que la manipulation des outils de traitement de l'information spatiale est l'affaire de spécialistes, la position des auteurs, radicalement différente, consiste à former les archéologues, qui sont les seuls à maîtriser les tenants et aboutissants de la démarche. Cet ouvrage s'adresse donc moins au spécialiste qu'à l'ensemble des acteurs qui entrent, de près ou de loin, dans la construction ou l'utilisation d'un SIG archéologique. Il s'adresse aussi à quiconque est curieux de voir comment fonctionne l'archéologie moderne.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 262  pages
  • Dimensions :  2.0cmx16.0cmx24.0cm
  • Poids : 580.6g
  • Editeur :   Editions Errance Paru le
  • Collection : DIFFUSION ERRAN
  • ISBN :  2877724751
  • EAN13 :  9782877724753
  • Classe Dewey :  900
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'information archéologique est spatiale par nature. Quels que soient l'échelle (fouille, habitat, ville, région), le contexte (urbain, rural), le thème (peuplement, territoires, matières premières, réseaux d'échanges, culture matérielle...) ou la démarche (terrain, documentation), la localisation est une donnée fondamentale et la production de documents (carto) graphiques est une constante. Pour autant, si le positionnement dans l'espace est un préliminaire indispensable, il ne constitue pas à lui seul une réflexion sur la dimension spatiale des questions archéologiques. L'application des méthodes de l'analyse spatiale est intervenue en archéologie dès les années 1970. Elle est maintenant indissociable des Systèmes d'Information Géographique (SIG) dont les premières utilisations en archéologie ont vu le jour dans les années 1990. Dans le même temps, les archéologues ont bénéficié des progrès de la télédétection et des analyses issues des sciences de la terre. Le point de vue sur l'information spatiale développé dans cet ouvrage est résolument archéologique. Il s'agit bien sûr d'identifier précisément les caractéristiques génériques de l'information spatiale utilisable, mais surtout de distinguer ce qui est spécifique à l'archéologie ou plus généralement aux sciences historiques. Si certains considèrent que la manipulation des outils de traitement de l'information spatiale est l'affaire de spécialistes, la position des auteurs, radicalement différente, consiste à former les archéologues, qui sont les seuls à maîtriser les tenants et aboutissants de la démarche. Cet ouvrage s'adresse donc moins au spécialiste qu'à l'ensemble des acteurs qui entrent, de près ou de loin, dans la construction ou l'utilisation d'un SIG archéologique. Il s'adresse aussi à quiconque est curieux de voir comment fonctionne l'archéologie moderne.