share_book
Envoyer cet article par e-mail

Archéologie en Normandie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Archéologie en Normandie

Archéologie en Normandie

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Archéologie en Normandie"

Qu'y a-t-il de commun entre le " premier Normand " - un homme de Neandertal, chasseur d'éléphant et de rhinocéros, qui vécut vers Ranville il y a 230 000 ans - et le seigneur de Château-Gaillard ? Entre l'artiste du Paléolithique, gravant des nus féminins dans la grotte de Gouy, et celui qui, au Moyen Âge, ciselait des enseignes de pèlerins au Mont-Saint-Michel ? Entre les paysans néolithiques de Colombelles, vers - 5200, et ceux de la somptueuse villa gallo-romaine de Touffréville, au premier siècle de notre ère ? Entre les mineurs de silex de Bretteville-le-Rabet, vers - 3600, et ceux du Molay-Litry, encore actifs au XIXe siècle dans l'extraction du charbon ? Entre les marins du Foudroyant, coulé en 1682 dans la rade de La Hougue et les fantassins du débarquement allié de 1944 ? Tous ont laissé enfouis des vestiges de leur présence. En Normandie, depuis le XVIIe siècle, les archéologues mettent au jour et décryptent ces traces qui fournissent des informations irremplaçables : pour le Paléolithique, le Néolithique et les âges des Métaux, ce sont les seules sources d'information ; pour l'Antiquité, le Moyen Âge, les périodes moderne et contemporaine, ils livrent des données sans équivalent, complémentaires des archives écrites. Au fil des millénaires, on découvre une Normandie changeante : ses côtes se sont déplacées à la fin de l'ère glaciaire ; son paysage s'est modifié à plusieurs reprises ; la division des très anciennes parcelles y réapparaît ; les Vikings n'y laissent que peu de traces ; la vache, la pomme et le fromage n'y ont pas toujours été les traits prépondérants de la production agricole ; les marques de la vigne, de l'élevage ovin et porcin y sont encore présentes. Archéologues à l'Institut national de recherches archéologiques préventives, les auteurs fouillent en Normandie depuis de nombreuses années. Ils font ici la synthèse de trois siècles d'archéologie en terre normande : des travaux de Cocherel, qui organisa la " fouille de sauvetage " d'une sépulture néolithique dès 1685 à Houbec-Cocherel, aux contributions les plus récentes de l'archéologie préventive, appuyées par les techniques les plus performantes d'analyse et de datation. Une liste de sites, des musées et des structures de l'archéologie, professionnelles et bénévoles, complète ce panorama richement illustré.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 127  pages
  • Dimensions :  1.4cmx18.8cmx25.4cm
  • Poids : 539.8g
  • Editeur :   Ouest-France Paru le
  • Collection : Histoire
  • ISBN :  2737341647
  • EAN13 :  9782737341649
  • Classe Dewey :  931
  • Langue : Français

D'autres livres de  Cyril Marcigny

L'âge du Bronze en France

L'invention du bronze provoque des mutations profondes dans les sociétés issues du Néolithique. Cet alliage de cuivre et d'étain d'une grande dureté permet la fabrication d'objets de prestige : outils, parures, épées, casques et cuirasses... Très rares, ils sont l'apanage des élites et [...

Voir tous les livres de  Cyril Marcigny

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Qu'y a-t-il de commun entre le " premier Normand " - un homme de Neandertal, chasseur d'éléphant et de rhinocéros, qui vécut vers Ranville il y a 230 000 ans - et le seigneur de Château-Gaillard ? Entre l'artiste du Paléolithique, gravant des nus féminins dans la grotte de Gouy, et celui qui, au Moyen Âge, ciselait des enseignes de pèlerins au Mont-Saint-Michel ? Entre les paysans néolithiques de Colombelles, vers - 5200, et ceux de la somptueuse villa gallo-romaine de Touffréville, au premier siècle de notre ère ? Entre les mineurs de silex de Bretteville-le-Rabet, vers - 3600, et ceux du Molay-Litry, encore actifs au XIXe siècle dans l'extraction du charbon ? Entre les marins du Foudroyant, coulé en 1682 dans la rade de La Hougue et les fantassins du débarquement allié de 1944 ? Tous ont laissé enfouis des vestiges de leur présence. En Normandie, depuis le XVIIe siècle, les archéologues mettent au jour et décryptent ces traces qui fournissent des informations irremplaçables : pour le Paléolithique, le Néolithique et les âges des Métaux, ce sont les seules sources d'information ; pour l'Antiquité, le Moyen Âge, les périodes moderne et contemporaine, ils livrent des données sans équivalent, complémentaires des archives écrites. Au fil des millénaires, on découvre une Normandie changeante : ses côtes se sont déplacées à la fin de l'ère glaciaire ; son paysage s'est modifié à plusieurs reprises ; la division des très anciennes parcelles y réapparaît ; les Vikings n'y laissent que peu de traces ; la vache, la pomme et le fromage n'y ont pas toujours été les traits prépondérants de la production agricole ; les marques de la vigne, de l'élevage ovin et porcin y sont encore présentes. Archéologues à l'Institut national de recherches archéologiques préventives, les auteurs fouillent en Normandie depuis de nombreuses années. Ils font ici la synthèse de trois siècles d'archéologie en terre normande : des travaux de Cocherel, qui organisa la " fouille de sauvetage " d'une sépulture néolithique dès 1685 à Houbec-Cocherel, aux contributions les plus récentes de l'archéologie préventive, appuyées par les techniques les plus performantes d'analyse et de datation. Une liste de sites, des musées et des structures de l'archéologie, professionnelles et bénévoles, complète ce panorama richement illustré.