share_book
Envoyer cet article par e-mail

Archéologie du vin et de l'huile dans l'Empire romain

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Archéologie du vin et de l'huile dans l'Empire romain

Archéologie du vin et de l'huile dans l'Empire romain

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Archéologie du vin et de l'huile dans l'Empire romain"

    Toutes les provinces méditerranéennes de l'Empire romain ont produit du vin et de l'huile. Au Ier siècle avant J.-C., l'Italie a été le principal fournisseur de vin de l'Occident, puis l'Espagne et la Gaule ont tour à tour dominé la production vinicole du bassin occidental de la Méditerranée alors que les vins de Crète, des îles grecques, d'Egypte et d'Asie Mineure maintenaient leurs positions traditionnelles en Orient. L'huile, produite partout, a trouvé un terrain d'élection et Espagne méridionale, en Tripolitaine, puis en Afrique (Tunisie) et en Maurétanie (Algérie-Maroc). L'archéologie a révélé des centaines d'exploitations romaines spécialisées dans la production du vin et de l'huile. Leur étude révèle des aspects nouveaux de l'histoire économique et sociale d'une époque où ils étaient les deux produits fondamentaux de la civilisation méditerranéenne.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 316  pages
    • Dimensions :  1.8cmx16.0cmx24.0cm
    • Poids : 721.2g
    • Editeur :   Editions Errance Paru le
    • Collection : Hespérides
    • ISBN :  2877722937
    • EAN13 :  9782877722933
    • Classe Dewey :  930.4
    • Langue : Français

    D'autres livres de Jean-Pierre Brun

    Le vin et l'huile dans la Méditerranée antique : Viticulture, oléiculture et procédés de fabrication

    Le vin et l'huile ont joué un rôle essentiel dans l'Antiquité, à la fois dans la vie quotidienne, le commerce et donc l'économie, mais également dans les rites religieux, la pensée philosophique et dans l'art. Cela, on le sait depuis longtemps. En revanche, sont moins connus les résultats de...

    Archéologie du vin et de l'huile en Gaule romaine

    Le vin et l'huile furent d'abord importés en Gaule par les Grecs et les Romains. Après la conquête romaine, l'oléiculture et la viticulture se diffusèrent rapidement et les agriculteurs du Midi furent dès lors capables de submerger l'Empire romain de leur vin. Si l'oléiculture est restée can...

    Voir tous les livres de Jean-Pierre Brun

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Toutes les provinces méditerranéennes de l'Empire romain ont produit du vin et de l'huile. Au Ier siècle avant J.-C., l'Italie a été le principal fournisseur de vin de l'Occident, puis l'Espagne et la Gaule ont tour à tour dominé la production vinicole du bassin occidental de la Méditerranée alors que les vins de Crète, des îles grecques, d'Egypte et d'Asie Mineure maintenaient leurs positions traditionnelles en Orient. L'huile, produite partout, a trouvé un terrain d'élection et Espagne méridionale, en Tripolitaine, puis en Afrique (Tunisie) et en Maurétanie (Algérie-Maroc). L'archéologie a révélé des centaines d'exploitations romaines spécialisées dans la production du vin et de l'huile. Leur étude révèle des aspects nouveaux de l'histoire économique et sociale d'une époque où ils étaient les deux produits fondamentaux de la civilisation méditerranéenne.