share_book
Envoyer cet article par e-mail

Trois Pays, Deux Guerres. une Femme Dans la Tourmente

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Trois Pays, Deux Guerres. une Femme Dans la Tourmente

Trois Pays, Deux Guerres. une Femme Dans la Tourmente

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Trois Pays, Deux Guerres. une Femme Dans la Tourmente"

Emilie Melchior-Braun est née à Hambourg en 1897 ; elle est décédée en 1991 à Binvamina en Israël. Elle a vécu une enfance et une adolescence dorées dans une famille de la grande bourgeoisie juive allemande, avant de connaître la montée du nazisme, l'émigration dans la France de l'avant-guerre puis les camps d'internement (Vel d'hiv, Gurs), la précarité et la semi-clandestinité d'une ouvrière agricole. Elle a dû surmonter la disparition de son mari, victime d'une rafle et déporté à Auschwitz, l'absence de Pierre, son fils unique engagé à seize ans dans la Résistance, qu'elle rejoint elle aussi. Sa gouvernante française bien-aimée lui a fait connaître la langue et la culture de notre pays qui l'ont immédiatement séduite et ont dicté ses choix ultérieurs. Les souffrances subies pendant la deuxième guerre mondiale n'ont pas altéré son amour pour la France et même lorsqu'elle a choisi de s'installer en Israël, elle a conservé sa nationalité française et a continué à remplir son devoir électoral. Marquée à tout jamais par l'expérience terrible de l'occupation, elle n'a pas cherché à renouer les fils de son existence passée mais elle a opté définitivement pour la vie simple, voire spartiate, des pionniers israéliens. Emilie Braun-Melchior nous livre ici le récit de cette vie multiple ; un témoignage d'une grande sincérité, émaillé de multiples anecdotes qui en font toute la richesse.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 288  pages
  • Dimensions :  2.2cmx15.4cmx24.0cm
  • Poids : 598.7g
  • Editeur :   Presses Universitaires De Limoges Et Du Limousin Paru le
  • Collection : Cahiers de l'Institut d'Anthropologie Juridique
  • ISBN :  2842875443
  • EAN13 :  9782842875442
  • Classe Dewey :  900
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Emilie Melchior-Braun est née à Hambourg en 1897 ; elle est décédée en 1991 à Binvamina en Israël. Elle a vécu une enfance et une adolescence dorées dans une famille de la grande bourgeoisie juive allemande, avant de connaître la montée du nazisme, l'émigration dans la France de l'avant-guerre puis les camps d'internement (Vel d'hiv, Gurs), la précarité et la semi-clandestinité d'une ouvrière agricole. Elle a dû surmonter la disparition de son mari, victime d'une rafle et déporté à Auschwitz, l'absence de Pierre, son fils unique engagé à seize ans dans la Résistance, qu'elle rejoint elle aussi. Sa gouvernante française bien-aimée lui a fait connaître la langue et la culture de notre pays qui l'ont immédiatement séduite et ont dicté ses choix ultérieurs. Les souffrances subies pendant la deuxième guerre mondiale n'ont pas altéré son amour pour la France et même lorsqu'elle a choisi de s'installer en Israël, elle a conservé sa nationalité française et a continué à remplir son devoir électoral. Marquée à tout jamais par l'expérience terrible de l'occupation, elle n'a pas cherché à renouer les fils de son existence passée mais elle a opté définitivement pour la vie simple, voire spartiate, des pionniers israéliens. Emilie Braun-Melchior nous livre ici le récit de cette vie multiple ; un témoignage d'une grande sincérité, émaillé de multiples anecdotes qui en font toute la richesse.