share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Mesnagier de Paris : La cuisine médiévale à la fin du XIVe siècle

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Mesnagier de Paris : La cuisine médiévale à la fin du XIVe siècle

Le Mesnagier de Paris : La cuisine médiévale à la fin du XIVe siècle

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Mesnagier de Paris : La cuisine médiévale à la fin du XIVe siècle"

Après l'étude du " Viandier " et la présentation de ses nombreuses recettes, l'auteur, Josy Marty-Dufaut, s'intéresse au " Mesnagier de Paris ", ouvrage comportant le recueil culinaire le plus complet du XIVe siècle. " Le Mesnagier de Paris " renferme une collection de recettes d'une grande richesse. La cuisine qu'il propose est une cuisine proche de nos préoccupations actuelles, une cuisine facilement réalisable. Dans son ouvrage, Josy Marty-Dufaut s'attarde dans la première partie sur l'originalité de l'oeuvre, son contenu, ses objectifs et sur les caractéristiques de la cuisine médiévale. La seconde partie est consacrée à la transcription des recettes originales avec leur adaptation moderne. Citons quelques plats devenus des classiques de la cuisine médiévale : " le blanc-mengier de chappons ", appétissant poulet aux amandes, " la porée blanche ", onctueuse purée de blancs de poireaux, " le bourbelier de sanglier ", ragoût savoureux de sanglier, " la sauce cameline ", la plus connue des sauces, couleur cannelle, " le gravé d'escrevisses ", délicieux ragoût au coulis d'écrevisses, " les rissolles à jour de poissons ", étonnants beignets de poissons et de fruits secs, " les condoignacs ", délicates pâtes de coings... Le lecteur peut composer lui-même un menu selon les occasions, à partir des différents mets proposés. De somptueuses photos, recréant l'ambiance de l'époque, donnent au lecteur l'envie et le goût de réaliser ces plats. Aimer la cuisine médiévale, c'est être sensible aux goûts, aux couleurs, aux senteurs, c'est apprécier une cuisine riche et variée qui suit des préceptes de diététique, c'est aussi prendre conscience qu'il faut garder en mémoire ce qui est une étape incontournable de notre patrimoine culinaire.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 64  pages
  • Dimensions :  1.0cmx21.6cmx30.0cm
  • Poids : 458.1g
  • Editeur :   Heimdal Paru le
  • ISBN :  2840482614
  • EAN13 :  9782840482611
  • Classe Dewey :  641
  • Langue : Français

D'autres livres de Josy Marty-Dufaut

Le potager du Moyen Age : Créez votre jardin médiéval

L'engouement pour le Moyen Age et l'intérêt croissant pour la nature, l'environnement et le jardinage, font que de plus en plus de personnes ont envie de s'informer sur la flore de cette époque et même de créer autour de leurs demeures des jardins, ou planter des herbes, des fleurs, des légume...

Le Viandier : La cuisine médiévale au XIVe siècle, Recettes d'après Taillevent

Après le succès du Festin Médiéval, ouvrage qui comportait onze menus, voici l'un des plus anciens et des plus prestigieux manuscrits consacrés à la cuisine médiévale, le célèbre Viandier, de Guillaume Tirel, dit Taillevent, livre emblématique du Moyen Age. L'auteur, Josy Marty-Dufaut, re...

Le Libre de Sent Sovi : La cuisine médiévale catalane au début du XIVe siècle - Recettes d'après le manuscrit

Après la présentation de la cuisine médiévale française avec le célèbre Viandier de Taillevent et le tout aussi illustre Mesnagier de Paris, Josy Marty-Dufaut s'intéresse à la cuisine médiévale catalane au début du XIVe siècle. Le Libre de Sent Sovi est un des premiers manuscrits culina...

Voir tous les livres de Josy Marty-Dufaut

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Après l'étude du " Viandier " et la présentation de ses nombreuses recettes, l'auteur, Josy Marty-Dufaut, s'intéresse au " Mesnagier de Paris ", ouvrage comportant le recueil culinaire le plus complet du XIVe siècle. " Le Mesnagier de Paris " renferme une collection de recettes d'une grande richesse. La cuisine qu'il propose est une cuisine proche de nos préoccupations actuelles, une cuisine facilement réalisable. Dans son ouvrage, Josy Marty-Dufaut s'attarde dans la première partie sur l'originalité de l'oeuvre, son contenu, ses objectifs et sur les caractéristiques de la cuisine médiévale. La seconde partie est consacrée à la transcription des recettes originales avec leur adaptation moderne. Citons quelques plats devenus des classiques de la cuisine médiévale : " le blanc-mengier de chappons ", appétissant poulet aux amandes, " la porée blanche ", onctueuse purée de blancs de poireaux, " le bourbelier de sanglier ", ragoût savoureux de sanglier, " la sauce cameline ", la plus connue des sauces, couleur cannelle, " le gravé d'escrevisses ", délicieux ragoût au coulis d'écrevisses, " les rissolles à jour de poissons ", étonnants beignets de poissons et de fruits secs, " les condoignacs ", délicates pâtes de coings... Le lecteur peut composer lui-même un menu selon les occasions, à partir des différents mets proposés. De somptueuses photos, recréant l'ambiance de l'époque, donnent au lecteur l'envie et le goût de réaliser ces plats. Aimer la cuisine médiévale, c'est être sensible aux goûts, aux couleurs, aux senteurs, c'est apprécier une cuisine riche et variée qui suit des préceptes de diététique, c'est aussi prendre conscience qu'il faut garder en mémoire ce qui est une étape incontournable de notre patrimoine culinaire.