share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'underground musical en France

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'underground musical en France

L'underground musical en France

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'underground musical en France"

Mai 68 fait vaciller les instances politiques françaises et remet en question l'ordre social hérité du passé. Paradoxalement, la chanson française, la "variété", maintient sa chape de plomb et les maisons de disques consolident la domination du rock anglo-saxon. Autant par nécessité que par choix, l'expérimentation musicale en France entre en résistance, prenant appui sur la contre-culture psychédélique. Elle est "underground", exprimant son rejet des institutions politiques et du show-business français. Des groupes s'inspirent du rock psychédélique, de la tradition de la chanson ou encore du freejazz. Tous affichent des pratiques fortement revendicatives, libertaires, expérimentales. Ils répondent aux doux noms de Red Noise, Barricade, Art Zoyd, Gong, Maajun, Lard Free, Magma, Komintern, Crium Delirium, Camizole, Etron Fou Leloublan, Heldon... Ils mettent finalement en place leurs propres structures de production et réseaux de diffusion. Cet underground change bientôt de nature avec la politique de la culture de la gauche socialiste, arrivée au pouvoir en 1981. Les musiques de ces groupes sont "bizarres" et déroutantes, se soustrayant à toutes tentatives d'étiquetage et de mise en boîte.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 324  pages
  • Dimensions :  2.8cmx14.8cmx20.4cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Le Mot Et Le Reste Paru le
  • Collection : Formes
  • ISBN :  2915378746
  • EAN13 :  9782915378740
  • Classe Dewey :  780
  • Langue : Français

D'autres livres de Eric Deshayes

Au-delà du rock : La vague planante, électronique et expérimentale allemande des années soixante-dix

Dans le contexte de l'explosion psychédélique et contestataire de la fin des années soixante, en Allemagne de l'Ouest, l'heure est aux expérimentations en tous genres : libération des mœurs, vie communautaire, drogues, découverte des cultures du monde. Pour de nombreux musiciens allemands le ...

Voir tous les livres de Eric Deshayes

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Mai 68 fait vaciller les instances politiques françaises et remet en question l'ordre social hérité du passé. Paradoxalement, la chanson française, la "variété", maintient sa chape de plomb et les maisons de disques consolident la domination du rock anglo-saxon. Autant par nécessité que par choix, l'expérimentation musicale en France entre en résistance, prenant appui sur la contre-culture psychédélique. Elle est "underground", exprimant son rejet des institutions politiques et du show-business français. Des groupes s'inspirent du rock psychédélique, de la tradition de la chanson ou encore du freejazz. Tous affichent des pratiques fortement revendicatives, libertaires, expérimentales. Ils répondent aux doux noms de Red Noise, Barricade, Art Zoyd, Gong, Maajun, Lard Free, Magma, Komintern, Crium Delirium, Camizole, Etron Fou Leloublan, Heldon... Ils mettent finalement en place leurs propres structures de production et réseaux de diffusion. Cet underground change bientôt de nature avec la politique de la culture de la gauche socialiste, arrivée au pouvoir en 1981. Les musiques de ces groupes sont "bizarres" et déroutantes, se soustrayant à toutes tentatives d'étiquetage et de mise en boîte.