share_book
Envoyer cet article par e-mail

Culture Clash

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Culture Clash

Culture Clash

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Culture Clash"

Londres, 1977. Un rasta aux généreuses dreadlocks secoue les nuits d’un des clubs branchés de la capitale, le Roxy, en passant sur ses platines du reggae dub entre les sets des Clash, des Buzzcocks ou de Generation X. En pleine explosion punk, Don Letts amorce un véritable choc des cultures et s’impose comme un des principaux artisans de bon nombre des métissages musicaux à venir… L’influence de Don Letts sur le rock anglais est considérable. DJ inspiré, musicien novateur, réalisateur d’une multitude de clips, ainsi que de documentaires référence sur le punk, Sun Ra, Jam, George Clinton ou plus récemment Franz Ferdinand ou Damon Albarn, cet anglais d’origine jamaïcaine est depuis la fin des années soixante-dix de toutes les aventures. Manager des Slits, complice de Johnny Rotten et de Joe Strummer, proche de Bob Marley, Don Letts surfe sur les vagues d’un formidable mix culturel, explore aux côtés d’Afrika Bambaata les débuts de la contre-culture hip hop new-yorkaise, puis forme en 1984 avec Mick Jones des Clash le groupe Big Audio Dynamite, véritable acte de naissance d’un electro rock taillé pour les dancefloors. Des rues de Brixton aux boutiques hype de King’s Road en passant par les ghettos du South Bronx, cette étonnante autobiographie raconte son odyssée et illustre magistralement, des orages punk aux années sampling, une page d’histoire du rock anglais. « En tant que réalisateur, musicien, documentaliste et historien, Don Letts a été et reste encore aujourd’hui un catalyseur des préoccupations et des énergies de nombreux d’entre nous » Jim Jarmusch « La meilleure leçon que cette autobiographie du réalisateur Don Letts puisse donner à l’Angleterre moderne est très simple : ne vous laissez pas enfermer. Don Letts ne s’est jamais laissé complètement définir par sa couleur, sa nationalité ou même son rastafarisme. C’est ce qui lui a permis de jouer ce rôle dans l’unification de la scène punk et reggae. En faisant cela, il a aidé à ce que les relations interraciales continuent dans ce pays » The Independant « Don Letts est un terroriste visuel» Federico Fellini

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 248  pages
  • Dimensions :  2.4cmx15.4cmx23.4cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Rivages Paru le
  • Collection : Rivages Rouge
  • ISBN :  2743621575
  • EAN13 :  9782743621575
  • Classe Dewey :  700
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Londres, 1977. Un rasta aux généreuses dreadlocks secoue les nuits d’un des clubs branchés de la capitale, le Roxy, en passant sur ses platines du reggae dub entre les sets des Clash, des Buzzcocks ou de Generation X. En pleine explosion punk, Don Letts amorce un véritable choc des cultures et s’impose comme un des principaux artisans de bon nombre des métissages musicaux à venir… L’influence de Don Letts sur le rock anglais est considérable. DJ inspiré, musicien novateur, réalisateur d’une multitude de clips, ainsi que de documentaires référence sur le punk, Sun Ra, Jam, George Clinton ou plus récemment Franz Ferdinand ou Damon Albarn, cet anglais d’origine jamaïcaine est depuis la fin des années soixante-dix de toutes les aventures. Manager des Slits, complice de Johnny Rotten et de Joe Strummer, proche de Bob Marley, Don Letts surfe sur les vagues d’un formidable mix culturel, explore aux côtés d’Afrika Bambaata les débuts de la contre-culture hip hop new-yorkaise, puis forme en 1984 avec Mick Jones des Clash le groupe Big Audio Dynamite, véritable acte de naissance d’un electro rock taillé pour les dancefloors. Des rues de Brixton aux boutiques hype de King’s Road en passant par les ghettos du South Bronx, cette étonnante autobiographie raconte son odyssée et illustre magistralement, des orages punk aux années sampling, une page d’histoire du rock anglais. « En tant que réalisateur, musicien, documentaliste et historien, Don Letts a été et reste encore aujourd’hui un catalyseur des préoccupations et des énergies de nombreux d’entre nous » Jim Jarmusch « La meilleure leçon que cette autobiographie du réalisateur Don Letts puisse donner à l’Angleterre moderne est très simple : ne vous laissez pas enfermer. Don Letts ne s’est jamais laissé complètement définir par sa couleur, sa nationalité ou même son rastafarisme. C’est ce qui lui a permis de jouer ce rôle dans l’unification de la scène punk et reggae. En faisant cela, il a aidé à ce que les relations interraciales continuent dans ce pays » The Independant « Don Letts est un terroriste visuel» Federico Fellini